Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
♫ Le petit monde de Léane B. ♫

♫ Le petit monde de Léane B. ♫

Parlons de livre de tous genres, mais aussi parfois de cinéma et de musique !

[Notes en vrac] Douzième vague

Au sommaire de cette édition : Mama, Populaire et After Earth.

Mama (2013)
"Maman, elle est belle. Ou pas."

De Andres Muschietti

Avec Jessica Chastain (La couleur des sentiments), Nicolaj Coster-Waldau (Game of thrones) et Megan Charpentier.

Résumé : Il y a cinq ans, deux sœurs, Victoria et Lily, ont mystérieusement disparu, le jour où leurs parents ont été tués. Depuis, leur oncle Lucas et sa petite amie Annabel les recherchent désespérément. Tandis que les petites filles sont retrouvées dans une cabane délabrée et partent habiter chez Lucas, Annabel tente de leur réapprendre à mener une vie normale. Mais elle est de plus en plus convaincue que les deux sœurs sont suivies par une présence maléfique…

Mon avis :

Ce film avait tout pour me plaire. Entre le casting, l'histoire et le genre, il avait vraiment tout pour me plaire. Et il m'a plutôt plu. Tout d'abord, l'ambiance est sacrément glauque, malsaine. Ca commence sur un père qui devient fou et enlève ses filles après avoir tué sa femme. Arrivés dans une petite cabane au fond des bois et alors qu'il s'apprête à tuer ses petites filles, une entité mystérieuse le tue, laissant les fillettes seules dans la maison. Plusieurs années plus tard, les fillettes sont retrouvées grâce à la détermination de leur oncle. On se rend alors compte que c'est l'entité qui s'est occupée des filles, devenues sauvages, et on comprend vite que l'entité n'a pas l'intention d'abandonner ses filles, quoiqu'il arrive. C'est le lien maternel qui est fascinant. Il se tisse entre les filles et l'entité puis s'étiole face au nouveau lien créé entre la compagne de l'oncle et les filles. Je ne vais pas développer plus ce point-là bien que ce ne soit pas l'envie qui me manque.

En revanche, j'ai été plutôt frustrée par la fin du film. J'ai eu la désagréable sensation de rester sur ma faim, impression partagée par d'autres personnes avec qui j'en ai discuté. Ce n'est pas un problème de fin ouverte, j'avoue bien aimer les fins dans lesquelles on n'a aucune certitude, c'est plutôt un problème de crédibilité. On se demande comment tout sera expliqué aux autorités (les disparitions, les morts, les destructions...).

Verdict : ♥♥♥♥ parce qu'on passe un bon moment d'angoisse mais que la fin gâche un peu l'impression générale.

 

Populaire (2012)

"Je tape plus vite que mon ombre !"

De Regis Roinsard

Avec : Romain Duris (L'arnacoeur, les poupées russes), Déborah François (Le moine), Bérénice Bejo (The artist, Le passé).

Résumé : Printemps 1958. Rose Pamphyle, 21 ans, vit avec son père, veuf bourru qui tient le bazar d’un petit village normand. Elle doit épouser le fils du garagiste et est promise au destin d’une femme au foyer docile et appliquée. Mais Rose ne veut pas de cette vie. Elle part pour Lisieux où Louis Echard, 36 ans, patron charismatique d’un cabinet d’assurance, cherche une secrétaire. L’entretien d’embauche est un fiasco. Mais Rose a un don : elle tape à la machine à écrire à une vitesse vertigineuse. La jeune femme réveille malgré elle le sportif ambitieux qui sommeille en Louis… Si elle veut le poste, elle devra participer à des concours de vitesse dactylographique.

Mon avis :

L'ambiance est vraiment extraordinaire. On se sent comme dans les années folles, kitsch et tout. Les décors, les vêtements, tout est fait pour rappeler l'âge d'or de la dactylographie. Les personnages sont intéressants aussi. Rose Pamphyle est un personnage d'une fraîcheur incroyable. C'est une maladroite naïve qui se retrouve à vivre chez un homme peu scrupuleux et surtout allergique à l'amour. Leur relation est explosive, En fait, c'est une histoire d'amour, tout simplement, avec les niaiseries habituelles, mais c'est vraiment très agréable. Les acteurs assurent parfaitement leurs rôles, c'est vraiment plaisant. Certes, ce n'est pas le film de l'année, mais le visionnage est très agréable, il nous donne envie de revenir à cette période.

Verdict : ♥♥♥♥ C'est une très bonne comédie romantique, pleine de la nostalgie des années dactylo, portée par des acteurs extraordinaires. A voir.

 

After Earth (2013)

"La Terre est notre ennemie."

De M. Night Shyamalan (Phénomènes, le village, sixième sens).

Avec Will Smith (Men in Black, Je suis une légende) et Jaden Smith (Karate kid)

Résumé : Après un atterrissage forcé, Kitai Raige et son père, Cypher, se retrouvent sur Terre, mille ans après que l’humanité a été obligée d’évacuer la planète, chassée par des événements cataclysmiques. Cypher est grièvement blessé, et Kitai s’engage dans un périple à haut risque pour signaler leur présence et demander de l’aide. Il va explorer des lieux inconnus, affronter les espèces animales qui ont évolué et dominent à présent la planète, et combattre une créature extraterrestre redoutable qui s’est échappée au moment du crash.

Mon avis :

J'attends à chaque fois avec impatience les oeuvres de Maître Shyamalan, et j'attends à chaque fois de vibrer comme j'ai vibré devant Le Village. Ce film me promettait beaucoup de choses, et il a tenu certaines de ses promesses avant d'en trahir d'autres. Le film est écologiquement engagé, ce qui est plutôt une bonne chose. J'ai beaucoup apprécié ce côté-là. J'ai également beaucoup aimé l'évolution du lien père-fils. En revanche, l'histoire en elle-même manque de quelque chose. La crédibilité y est un peu malmenée mais les acteurs, enfin plutôt Jaden, est plutôt bon. Le problème réside dans le manque de surprises dans le déroulement de l'histoire. Dès le début, on sait ce qu'il va se passer. D'autre part, c'est un peu longuet. Je n'ai pas trop adhéré finalement... Dommage !

Verdict : ♥♥♥ Avec un peu plus de surprises, ce film aurait pu être une véritable réussite ! D'autant plus que l'idée que toutes les espèces terriennes aient évoluées pour se protéger des humains était excellente !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article