Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
♫ Le petit monde de Léane B. ♫

♫ Le petit monde de Léane B. ♫

Parlons de livre de tous genres, mais aussi parfois de cinéma et de musique !

[Notes en vrac] Treizième vague

Au sommaire de cet article : Malavita, Les amants passagers et Red 2.

[Notes en vrac] Treizième vague

Malavita

"On ne touche pas à la famille". 

 

Sorti le : 23 octobre 2013

De : Luc Besson (Le cinquième élément)

Avec : Robert de Niro (Raisons d'état, Mafia Blues), Michelle Pfeiffer (Dark Shadows, love field), Tommy Lee Jones (Men in black), Dianna Argon (Les meilleurs amis) et John D'Leo (The Wrestler).

Résumé : La famille d'un repenti de la mafia new-yorkaise sous protection du FBI s'installe dans un petit village de Normandie. Malgré quelques efforts d'intégration, les bonnes vieilles habitudesreprennent rapidement le dessus. 

 

Mon avis :

J'ai été très agréablement surprise par ce film. Je n'attendais vraiment rien de cette histoire, et surtout je m'attendais à un ton beaucoup plus sérieux, mais finalement, le visionnage a été très agréable. Le film ne se prend pas au sérieux, et pourtant les personnages sont crédibles. En fait, il faut le visionner comme une comédie légérement caricaturale pour pouvoir l'apprécier. C'est un peu la vision clichée de l'importance de la famille pour les italiens qui est exposée ici. Parce que c'est bien connu, on ne touche pas à la famille d'un italien. 

Verdict : ♥♥♥ Un agréable film qui raconte une jolie petite histoire sur fond de mafieux repenti. A voir. 

[Notes en vrac] Treizième vague

Les amants passagers

"Make love, not war".

 

Sorti le : 27 mars 2013

De : Pedro Almodovar (La piel que habito, Volver, La mauvaise éducation)

Avec : Javier Càmara, Carlos Areces, Raùl Arévalo et Lola Dueñas.

Résumé : Une défaillance technique menace la vie des passagers du vol 2549 à destination de Mexico. Effrayés par la mort, les personnages se révèlent sous leur jour le plus franc.

Mon avis :

Ah Pedro Almodovar... L'un de mes cinéastes favoris... Il a toujours ce regard acerbe et perspicace, il sait toujours parfaitement jouer des clichés pour leur donner un sens et un intérêt... Mais cette fois-ci, il ne nous livre pas un chef-d'oeuvre, malheureusement. Cette comédie satyrique se regarde avec plaisir, mais on ne voit pas réellement d'intérêt à assister à cette tranche de vie totalement saugrenue et grotesque. On nage en plein cliché gratuit, avec une équipe de stewart et de pilotes tous aussi gays les uns que les autres, avec des passagers qui jouent au concours du personnage le plus cliché du monde, allant de la médium vierge qui ne demande qu'à connaître les plaisirs de l'amour charnel à l'escort girl rendue paranoïaque par les secrets qu'elle se force à garder, tout en passant par l'homme d'affaire coincé à la recherche de sa fille. Non, vraiment, ce film n'a malheureusement pas grand chose à offrir. Il est complètement déjanté, et pourtant, il manque ce grain de folie en plus qui rend les fresques du génial Almodovar absolument divine. Seul vrai intérêt : le duo Peneloppe/Antonio, absolument divin. 

Verdict : ♥♥ Un film sans grand intérêt, si ce n'est la bande-son plutôt sympathique.

[Notes en vrac] Treizième vague

Red 2

"Je veux une arme !".

 

Sorti le : 28 août 2013

De : Dean Parisot (Braqueurs amateurs)

Avec : Bruce Willis (Die Hard), John Malkovich (Les liaisons dangereuses), Mary-Louise Parker (Les chroniques de Spiderwick), Catherine Zeta-Jones (Intolérable cruauté), Byung-Hun Lee (3 extrêmes)

Résumé : Lorsque l’agent retraité de la CIA Franck Moses apprend la mort de son ancien collègue Marvin, il se rend à son enterrement avec sa compagne Sarah, sans se douter qu’il va au-devant de gros problèmes… Arrêté et interrogé par le FBI au sujet d’un mystérieux "Projet Nightshade", il ne doit son salut qu’à l’intervention de Marvin qui avait simulé sa mort. Ils se lancent alors dans une course poursuite à travers le monde pour découvrir le secret du "Projet Nightshade".

Mon avis :

Si vous avez vu le 1, vous avez vu le 2. En fait, il n'y a vraiment rien de particulier à dire sur ce film, si ce n'est que pour réussir à l'apprécier au moins un peu, il faut mettre son cerveau sur pause. Parce qu'il se passe plein de trucs plus improbables les uns que les autres. On va de retournements de situation en retournements de situation, sans jamais vraiment qu'il y ait une raison plus ou moins logique à cela. On se sent baladé de fusillades en fusillades, de trahisons en réconciliations, sans jamais bien comprendre de quoi il en retourne. Au final, ça ressemble à un grand fatras. Finalement, le seul intérêt du film est la présence de Lee Byung Hun, acteur coréen très talentueux, qui ajoute une touche de charisme et de classe à ce film fade au possible. 

Verdict : ♥♥ puisqu'en étant de bonne foi, c'est quand même un film qui se regarde sans être trop pénible, et puisqu'il y a quand même le personnage d'Han pour relever un peu le niveau.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mgx 05/05/2014 12:44

les amant passager , un des meilleurs moments du film , la danse des stewart j'ai kiffer ;p

LilyGivrée 27/07/2014 11:01

Mon dieu oui ! J'étais pliée ! Tellement improbable, décalé et... tellement Almodovar en fait !