Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
♫ Le petit monde de Léane B. ♫

♫ Le petit monde de Léane B. ♫

Parlons de livre de tous genres, mais aussi parfois de cinéma et de musique !

[Fiche Film] Don't be afraid of the dark

Purée, il y avait longtemps que je n'avais pas ressenti le besoin urgent de débriefer un film tout de suite après l'avoir vu. Et là, franchement, un debriefing urgent était indispensable. Attention tenez-vous bien, parce que c'est le film le plus WTF que j'ai eu l'occasion de voir.

N'aie pas peur du noir, mais fais gaffe à tes dents...

N'aie pas peur du noir, mais fais gaffe à tes dents...

C'est sorti le 6 juin 2012 sans passer par la case ciné.

C'est réalisé par Troy Nixey.

Ca dure environ 1h40.

C'est un film américain, australien et mexicain.

C'est avec : Katie Holmes (Dawson, Batman begins), Guy Pearce (Iron man 3), Bailee Madison (Le secret de Terabithia) et Jack Thompson.

Ca se range dans le genre épouvante-horreur, thriller (enfin... officiellement).

C'est à mon avis déconseillé aux moins de 12 ans.

Le compositeur est Buck Sanders (Warm Bodies, Démineurs).

C'est l'histoire d'une fillette qui va habiter avec son père et sa belle-mère dans une grande bâtisse fraîchement rénovée. Rapidement, elle entend des voix et fait la rencontre de drôles de créatures.

Oh la belle maison !

Oh la belle maison !

Mon avis : Don't be afraid of the dark, littéralement "n'aie pas peur du noir". Je m'attendais donc à un film bien sombre, effrayant à souhait. Mais... ben pas du tout ! Certes, l'histoire n'a pas l'air très originale de prime abord. Nouvelle maison, enfant qui entend des voix, normal, quoi. Mais le manque d'originalité n'est pas forcément un mal (cf Conjuring, qui revisite magnifiquement les exorcismes et histoires de possession). Et ce n'est pas le principal reproche que je fais à ce film. 

En fait, ces reproches sont tout simplement une série de choses. A commencer par les jeux d'acteur. En soi, il n'y a rien de catastrophique, mais mises bout à bout, les toutes ces choses gâchent le film. 

La première chose qui m'a choquée a trait aux jeux d'acteur. Ce n'est pas surjoué, ce n'est pas non plus catastrophique, mais c'est tellement médiocre qu'on n'y croit pas une seule seconde. Jack Thompson par exemple gâche l'effet de la découverte d'une salle secrète par son jeu d'une exceptionnelle médiocrité. 

"N'ouvrez pas cette porte..."

"N'ouvrez pas cette porte..."

Les plans sont ensuite beaucoup trop conventionnels, ce qui fait de chaque scène un cliché. C'est du vu, du revu, du chauffé et réchauffé, sauf que ce n'est pas meilleur, au contraire, c'est ennuyeux à mourir. 

La musique quant à elle laisse franchement à désirer. Elle correspond bin au genre prétendu du film, c'est une musique qui se veut angoissante, oppressante, stressante, mais elle est mal utilisée. La tension qu'on est censé ressentir lorsque la musique est bien utilisée tombe à l'eau très vite à mesure que les effets sont mal maîtrisés. Résultat ds courses, rien de bon. 

Et maintenant, nous allons en arriver au coeur du problème.

 

ATTENTION SPOILER !

 

Les créatures. Très rapidement, on comprend que les créatures (les vilains donc), veulent des dents. Et très vite, j'ai fait le rapprochement entre dent, enfant et créature. Et j'ai pensé naturellement à la petite souris. Vous savez, ce petite animal légendaire qui vient déposer une pièce sous l'oreiller d'un enfant en échange de sa dent de lait ! Et j'avais raison. J'avoue que les histoires pour enfants détournées me plaisent tout particulièrement, donc j'ai sauté de joie en comprenant ça. Et j'ai (très vite) déchanté. A cause des créatures. Ouaip. Il y a un principe fondamental dans les films d'horreur à créatures : le mystère. On peut savoir que la créature vient de je ne sais trop où, mais il est nécessaire de ne pas montrer les créatures, ou du moins d'en garder le mystère aussi longtemps que possible. Il est bien plus effrayant d'imaginer une bestiole que de la voir, surtout quand l'effet spécial est absolument merdique. Et je pèse mes mots. Attention, voici les horreurs ! 

Tadaaaaaaaaam ! (Notez que la faute d'orthographe sur le sous-titre n'est pas de moi)Tadaaaaaaaaam ! (Notez que la faute d'orthographe sur le sous-titre n'est pas de moi)Tadaaaaaaaaam ! (Notez que la faute d'orthographe sur le sous-titre n'est pas de moi)
Tadaaaaaaaaam ! (Notez que la faute d'orthographe sur le sous-titre n'est pas de moi)Tadaaaaaaaaam ! (Notez que la faute d'orthographe sur le sous-titre n'est pas de moi)Tadaaaaaaaaam ! (Notez que la faute d'orthographe sur le sous-titre n'est pas de moi)

Tadaaaaaaaaam ! (Notez que la faute d'orthographe sur le sous-titre n'est pas de moi)

On va tous être d'accord sur le fait que les petites souris sont hideusement laides. Et plutôt carrément mal faites. Honnêtement, j'aurais mille fois plus flippé en devant imaginer ou en entrevoyant juste de petites parties de ces bestioles, ou alors en ayant le droit à des souris tout à fait banales.

Il faut aussi parler du dénouement, carrément décevant. J'aime les films qui ne se finissent pas forcément bien. Parfois, une situation ne peut se solder que par une fin tragique. Mais là, même la fin tragique est décevante. La façon dont tout se termine, la scène finale, rien ne vaut le coup. Au final, on a l'impression d'avoir perdu son temps.

Verdict : ♠ Ce film ressemble à un film d'horreur pour enfants mais interdit aux moins de douze ans. Il ne vaut pas le coup d'être vu. Ni la musique, ni les effets, ni même les acteurs ne parviennent à sauver cette perte de temps.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article