Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
♫ Le petit monde de Léane B. ♫

♫ Le petit monde de Léane B. ♫

Parlons de livre de tous genres, mais aussi parfois de cinéma et de musique !

[Fiche livre] Chronique de Zombieland Tome 1 - Alice au pays des zombies - Gena Showalter

[Fiche livre] Chronique de Zombieland Tome 1 - Alice au pays des zombies - Gena Showalter

Edition : Harlequin, collection Darkiss
Date de publication : 2013
Format : Roman
Genre : Littérature pour adolescent, bit-lit

Résumé : Moi, Alice, j’ai cessé de me croire au pays des merveilles le jour où je les ai vus. Eux, les monstres. Ils existent. Ils ont pris ma petite sœur. Ils ont dévoré mes parents. Bientôt, ils seront partout et ils dévoreront vos familles, vos copains, notre monde... Vous voulez ça ? Non, moi non plus. Alors, je vais rejoindre Cole et sa bande, et avec eux, je vais me battre jusqu’à la mort s’il le faut. Contre les monstres … les Zombies.

Mon avis : Tout d'abord, il faut que j'avoue que j'ai lu ce roman sur un malentendu. En lisant le titre, j'ai pensé que c'était une parodie de l'histoire d'Alice au pays des merveilles. Bah oui, lire la quatrième de couverture, c'est pas drôle ! Bien évidemment, je me suis aperçue de mon erreur dès les premiers mots. Ce qui a été en fait une bonne surprise. 

Alice Bell mène une vie un peu bizarre. Son père interdit à toute la famille de sortir à la nuit tombée. Ainsi, Alice n'a jamais assisté à une soirée pyjama, à une fête, à un spectacle nocturne, ... Le motif de cette interdiction est simple : des monstres que seul son père peut voir risquent de s'en prendre à eux. Alice parvient à convaincre sa famille de sortir pour le spectacle d'Emma, la cadette. Et c'est là que se produit la catastrophe. Sa famille est victime d'un accident de voiture et, dans une semi-inconscience, Alice croit voir des monstres qui dévorent son père, sa mère, ainsi que sa soeur. Alice est sauvée in extremis. Elle part vivre chez ses grands-parents maternels, et y fait la rencontre de Kat, surnommé affectueusement Chien Fou. Elle y découvre l'existence des monstres et intègre une bande de chasseurs de zombies. Impossible de vous en dire plus sans vous spoiler alors je vais m'arrêter là pour l'histoire. 

Dans l'ensemble, le scénario est plutôt sans surprise. On s'attend à peu près à tout, sauf à l'identité du traître qui est une véritable surprise - et soyons honnête, c'est diablement agréable. Sur le principe, le déroulement m'a un peu fait penser à celui du  premier tome de la saga Twilight, ce qui était nettement plus dérangeant. Je suppose que c'est cette ressemblance qui m'a parfois un peu perdue dans l'histoire. Il y a des moments où il ne se passe rien et d'autres moments très intenses. On a un peu l'impression d'être sur les montagnes russes. 

La ressemblance entre Alice in wonderland et Alice in zombieland ne s'arrête pas au titre et au nom de l'héroïne. On retrouve des éléments de l'histoire de Lewis Caroll. Notamment Kat, qui représente en fait le chat de Cheshire, ainsi que le lapin, qui apparaît dans les nuages et pousse Alice à avancer, ... 

Du point de vue des personnages, il faut avouer qu'ils sont un peu bateau. Alice est une adolescente tout ce qu'il y a de plus normale. Kat est son exact opposé, aussi énergique que l'héroïne est molle, aussi bavarde qu'Alice est silencieuse, aussi prétentieuse qu'Alice est humble. Le troisième personnage, Cole, est quant à lui fade à pleurer. Tous les personnages autour sont assez vite oubliés malgré certains traits de caractères forts. De même, les relations entre les personnages sont plutôt peu subtiles. Le pire reste tout de même le rapport entre Alice et Cole. Il y a entre eux une attirance animale, très vite acceptée par les deux protagonistes. Ceci n'est pas embêtant, ce qui l'est en revanche, c'est que leurs rapports deviennent trop rapidement importants. Il n'y a pas de passage par le simple béguin. Tout est tout de suite presque adulte. 

Sur une note plus positive, j'ai beaucoup aimé la nature des zombies, bien loin de ce que j'ai l'habitude de voir en la matière. La façon de les vaincre m'a paru crédible. Il est très appréciable de pouvoir croire en un monde. L'histoire se déroulant dans notre monde, il était important qu'on puisse croire en ce que l'auteur nous racontait et Gema Showalter a parfaitement su nous donner les explications suffisantes pour ne pas perdre la confiance placée dans son histoire. 

Autre point très positif, les questions de sexe (car il y en a) sont abordées de façon saine. Pour une fois dans ce type de littérature, les adolescents et adolescentes ne semblent pas abandonnés à eux-mêmes avec leurs hormones. On leur parle de sexe, et mieux que ça, on leur parle de sexe responsable. Les parents abordent le sujet, les grands-parents aussi, même les amies entre elles s'intiment l'ordre de ne rien faire sans être sûres de vouloir le faire et surtout de se protéger lorsqu'elles décideront de le faire. Et mieux que ça : les garçons ne sont pas dépeints comme des bêtes incapables de contrôler leurs envies. Ca peut paraître anodin mais lorsque les livres sont destinés à être lus par des adolescents, ces petits moments sont carrément importants. 

Verdict : ♥♥♥ L'histoire et les personnages sont plutôt quelconques mais on se laisse tout de même emporter avec cette envie dévorante de connaître le dénouement. J'attends de lire la suite avec impatience. 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

églantine 22/05/2016 20:53

Par la force des choses .... elle est bien loin Alice au pays des merveilles :-((

LilyGivrée 28/05/2016 23:55

En effet, mais je n'attendais pas une copie de l'histoire originale. Les clins d'oeil suffisent à mon bonheur =)