Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
♫ Le petit monde de Léane B. ♫

♫ Le petit monde de Léane B. ♫

Parlons de livre de tous genres, mais aussi parfois de cinéma et de musique !

[Fiche livre]Dé/connexion - L.A. Witt

Il y a quelques jours, j'ai reçu un cadeau d'anniversaire controversé mais que j'adore néanmoins : une liseuse. Controversé parce que ça ne vaut pas un livre papier (l'odeur, les pages qu'on tourne, les marque-pages, ...) mais génial parce que ça permet d'avoir beaucoup de livres sans inconvénients (prix, poids, place ...). Cette liseuse ne m'empêchera pas de continuer à acheter des livres au format papier, mais elle me permet de lire beaucoup pour un budget défiant toute concurrence. Et sans le risque des petites mains curieuses de ma fille qui maltraitent les pages des pauvres livres, accessoirement. Enfin bref. Tout cela pour dire qu'il faut vous attendre à un retour conséquent de mes chroniques.

Pour reprendre, je vais vous parler de Dé/connexion, de L.A. Witt.
 

[Fiche livre]Dé/connexion - L.A. Witt

Edition : MxM Bookmark
Date de publication : 25 mars 2016
Lien d'achathttp://www.mxm-bookmark.com/produit/deconnexion/

Résumé  Tout contact physique est interdit. Le sexe ? Un crime grave. Des uniformes isolants et des gants privent les porteurs des touchers les plus platoniques. Les citoyens se rendent en file indienne à des maisons de simulation pour obtenir leurs orgasmes rationnés sur prescription dans des machines de réalité virtuelle.
Keith Borden travaille depuis des années dans une maison de simulation, et jamais il n’a été tenté de briser la loi interdisant tout contact… jusqu’à l’arrivée d’Aiden Maxwell. Ce patient jeune et dangereusement charmeur l’invite à découvrir le monde souterrain obscur où les gens s’adonnent à un sexe réel, sans simulations. Keith y joue sa carrière et sa liberté, mais il est curieux et Aiden est irrésistible.
Dès que Keith met le pied dans cet univers de chair et de fantasmes, il est accro. Au sexe, à l’ambiance et, surtout, à Aiden.
Après des années à repousser le monde entier, Keith rêve plus que tout de contact humain, et Aiden le lui offre librement : du sexe torride, de la tendresse, et tout le reste.

Mon avis : Le résumé me donnait vraiment envie de lire. Un monde sans contact dans lequel même  le sexe est prohibé et ne peut être pratiqué que lors de simulations contrôlées, c'est intrigant ! J'ai donc entamé ma lecture avec beaucoup d'attentes, et j'ai malheureusement été déçue. 

J'ai trouvé le contexte très intéressant et surtout crédible. Tout est justifié, sans détail superflu. Les explications sont simples et crédibles, ce qui est essentiel. Des maladies sexuellement transissibles ont ravagé les populations donc le sexe a été pénalisé pour éviter tout risque de contagion, et dans le but d'éviter toute tentation, tout contact a également été interdit. Les habitants de San Angeles vivent en permanence vêtus d'uniformes quasi intégraux. La plupart ne remettent pas en doute ce fonctionnement, mais certains sont curieux et veulent découvrir ce que ça fait de toucher librement la peau d'une autre personne et de faire réellement l'amour. De là naissent les salons déconnectés, lieux dans lesquels les relations sexuelles ne sont ni simulées ni régulées. 

C'est dans ce monde froid que vit Keith, technicien dans une maison de simulation, et Aiden, un de ses patients qui semble très attiré par le technicien. Bien évidemment, cette attirance est réciproque. Ce qui commence comme une simple attirance devient peu à peu plus pesant, jusqu'à ce que le mystérieux Aiden ne parle à Keith des sensations incroyables du sexe déconnecté. Keith sera-t-il assez curieux pour braver tous les interdits ? Il est évident que oui. Sera-t-il assez courageux pour tenter l'aventure ? Je vous laisse le découvrir. 

J'ai vraiment adoré la première partie de l'histoire. Je ne suis pas fan de science-fiction mais cet univers a conquis mon coeur dès les premières phrases. Cependant, j'ai rapidement été déçue. A vrai dire, Keith et Aiden sont des personnages assez quelconques. Les dialogues sont plats et je trouve que les phrases prononcées par Aiden ont un intérêt limité. Il se contente d'acquiescer, ou d'éluder, sans cesse. C'est assez dommage. 

Mais ce qui m'a le plus dérangée, c'est que je n'ai pas du tout réussi à adhérer à la relation entre ces personnages. J'ai trouvé assez peu crédible le fait que le technicien bien installé dans sa petite vie soit aussi enclin à tout risquer pour un parfait inconnu. Comment peut-il faire à ce point confiance à un homme dont il ne connait rien de plus que le partenaire de simulation ? C'est là que j'ai eu du mal à accrocher. Concrètement, Keith risque de tomber gravement malade, de mourir, de perdre son travail, son domicile et sa liberté. Je regrette que l'auteur n'ait pas pris plus de temps pour développer cette confiance nécessaire entre les deux protagonistes. Après tout, pour tout risquer, la curiosité ne suffit pas. Il est nécessaire d'avoir une confiance entière en l'autre. Il m'a manqué la construction de cette confiance pour apprécier réellement le reste de l'histoire.

En terminant Dé/connexion, je suis restée sur ma faim. J'ai eu l'impression que la romance avait totalement pris le pas sur le contexte. Le background prometteur semble n'être qu'un prétexte pour une histoire d'amour qui manque selon moi de pronfondeur. C'est assez ironique quand on pense que toute l'histoire est axée sur la sexualité, mais j'aurais aimé moins de sexe et plus de sentiments. 


Verdict : ♥♥♥ L'histoire se lit d'une traite et le style est agréable. Je regrette le contexte qui aurait pu être exploité plus encore, le manque de piquant des personnages et le manque de crédibilité dans leur relation et donc dans la fin de cette histoire. 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article