Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
♫ Le petit monde de Léane B. ♫

♫ Le petit monde de Léane B. ♫

Parlons de livre de tous genres, mais aussi parfois de cinéma et de musique !

[Fiche livre] Mémoires d'écume - Brigitte Guilbau

C'est un immense remerciement que j'adresse aux éditions Lilys pour cette lecture extraordinaire.

Edition : Lilys
Date de publication : 15 octobre 2015
Genre : Inclassable
Format : nouvelle (67 pages)
L'auteur : Brigitte Guilbau est professeur de cours philosophiques. 

Résumé : Où vont les âmes des sirènes ?
La légende raconte que seules les âmes des sirènes déchues forment l’écume de la mer et qu’elles roulent, ainsi, éternelles...
Une famille en mal de communication : une mère, trois filles. Un matin apparemment comme les autres, des battements de cœurs, un réveil. Peut-être plus brutal : les portes claquent, les voix s’élèvent, un corps ayant entamé une lente et rythmique danse dans cette cage d’escalier.
Subtil et oppressant. Drôle, parfois. Angoissant, souvent. Mémoires d’écume, est un roman qui donne le vertige autant, mais surtout vous guide vers l’espoir.

Mon avisMémoires d'écume est une nouvelle qui m'a conquise dès les premiers mots. Nous observons une mère dans un entre deux mondes infernal. Cette mère s'est pendue et elle observe ses filles qui se débattent pour vivre après son trépas. Elle ne se souvient pas de l'avant. Elle sent certaines choses, garde le souvenir de quelques sensations mais elle ignore tout de sa vie d'avant, à commencer par les raisons qui l'ont poussée au suicide. C'est cette femme perdue qui narre son histoire. Nous partageons ses doutes, ses incompréhensions, ses douleurs, ses joies, sa résignation, son acceptation, ses certitudes, bref, nous partageons son étrange existence. Brigitte Guilbau nous fait partager cette drôle de seconde vie, pleine de sentiments poignants. C'est un peu comme un cadeau. On découvre en même temps que cette mère la valeur de la vie qu'importe d'où on la contemple. 

Compte tenu du format très court de cette histoire, il m'est assez compliqué d'en parler plus longtemps sans en dévoiler trop. Ce que je peux vous dire c'est que chaque mot est un pur plaisir à lire. Ils sont comme une mélodie qui nous conduit inexorablement à la fin. Cette histoire fait partie de celles que j'avais hâte de terminer pour en connaître le dénouement mais que je rechignais à finir tellement le plaisir était intense. La plume de l'auteur est vraiment magnifique. Elle retrace avec une subtilité incroyable les émotions de l'héroïne. On est porté par l'encre comme par une barque dérivant vers une rive. 

De ce personnage qui nous sert de guide, nous ne savons pas grand-chose. Je pensais que ne pas connaître son passé et les raisons l'ayant poussé à passer de vie à trépas me gênerait mais au final, ce que je pensais être nécessaire s'est avéré totalement futile. Est-ce qu'on doit vraiment se préoccuper du pourquoi du comment ? Non, car ce n'est pas ici le propos. Il n'est absolument pas frustrant de ne pas savoir. Tout compte fait, on s'en fiche. Seules la finalité et la suite importent.

 Cette histoire qui parle de mort fait paradoxalement l'apologie de la vie, ou plutôt de l'existence, sous toutes ses formes. Ce qui devrait être normalement déprimant - avouons qu'une mère pendue retrouvée par ses filles et qui se retrouve à devoir observer leur chagrin, ce n'est pas la définition de la joie - s'avère étonnamment rafraîchissant et porteur d'espoir. Le but que trouve cette femme à sa vie est émouvant, lumineux. C'est un ode à l'amour maternel. C'est divin. Quant au fameux dénouement, il m'a donné un drôle de sentiment de plénitude. Je suis ressortie de cette lecture pleine d'une joie inexplicable. 

Verdict : ♥♥♥♥♥ Enorme coup de coeur pour cette histoire d'une originalité et d'une justesse rares. L'histoire est magnifiquement portée par la plume de sa créatrice. A lire absolument, et sans modération. 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article