Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
♫ Le petit monde de Léane B. ♫

♫ Le petit monde de Léane B. ♫

Parlons de livre de tous genres, mais aussi parfois de cinéma et de musique !

[Fiche livre] Savez-vous vraiment ce qu'il y a dans votre assiette ? - I. Brockman et Dr R. Barouki

Merci aux éditions Solar pour ce service presse.

Edition : Solar
Date de publication : 1er septembre 2016
Genre : Santé et médecine
Les auteurs : Isabelle Brockman et le Dr Robert Barouki

Résumé : L’agriculture est devenue une industrie alimentaire, produisant de la matière première à bas coût. Fruit d’un an d’enquête à partir de centaines de rapports, d’études, de bilans officiels, et d’interviews (éleveurs, agriculteurs, instituts techniques, vétérinaires, agronomes, généticiens, chercheurs), ce livre reconstitue toute la chaîne de production de nos aliments de base, mettant en lumière la part des intrants chimiques, de leurs résidus, des effets cocktails et leur impact sur notre santé. Un verre de lait nature, un morceau de pain frais, un œuf à la coque, une pomme croquante… Ces aliments de base figurent en bonne place dans notre quotidien et sont à nos yeux synonymes de santé. Nous leur faisons confiance pour bien nourrir nos enfants car nous y associons les images du monde paysan : la vache passée à la traite, les blés qui ondulent dans le soleil d’été, la poule qui picore dans une cour de ferme, le pommier qui croule sous les fruits … Pourtant, ces aliments n’ont plus rien de naturel. Car nous sommes 66 millions de Français et nous avons faim. L’agriculture s’est transformée depuis 50 ans pour répondre à ce défi : nourrir la population et lui offrir l’abondance à bas prix. La petite exploitation des années cinquante n’existe plus que dans les albums pour les enfants. Elle a depuis longtemps cédé la place à un système hyper spécialisé, totalement industrialisé. Ce livre a pour ambition de reconstituer le parcours de A à Z, de 10 aliments base à l’intérieur du système de production agricole. De la sélection génétique dans les laboratoires des chercheurs à notre assiette. Que mangeons-nous vraiment ? Comment les tomates, les œufs, la viande, les pommes ou le blé qui permet de faire notre pain quotidien ont-ils vu le jour, grandi, été stockées avant d’être proposés en tête de gondole dans nos supermarchés ? Quels procédés, quels produits chimiques, quels médicaments entrent dans ce processus ? Que sait-on des effets de ces composés chimiques de nature si différente ? Pourquoi ces aliments nous concernent-ils non seulement pour leurs propriétés nutritionnelles mais aussi pour leur potentiel toxique. Pain, œuf, porc, lait de vache, saumon, tomate, pomme, pomme de terre Mais ce livre est aussi l’occasion d’une réflexion sur notre alimentation et tout ce qui l’accompagne et une ouverture à quelques solutions.

Mon avis : Le livre est partagé en trois parties. L'une parle du blé, l'autre des viandes et la dernière des fruits et légumes. L'ouvrage a pour but de dire la vérité sur ce qu'on trouve dans nos assiettes. Donc autant dire que rien n'est épargné. Chaque partie fonctionne de la même façon : histoire de l'aliment concerné, historique de sa transformation, contraintes auxquelles font face agriculteurs et éleveurs, description des conditions d'élevage et de tout ce qu'on retrouve au final dans nos assiettes en même temps que nos aliments. Et ce n'est pas bien joli. 

La première partie relative au blé était plutôt intéressante. J'ai appris quelques petites choses sur la fabrication de la farine, et du pain. J'ai également découvert des choses étranges, comme le fait que la farine complète ne soit pas travaillée différemment de la farine blanche, ce qui est un non sens absolu à mes yeux. J'ai apprécié les chiffres et pourcentage donnés pour corroborer les propos des auteurs. Les allégations sont documentées intelligemment, c'était donc intéressant.

La partie relative aux produits issus de l'exploitation animale (viande, oeufs, laits) montre une réalité beaucoup plus cruelle que la première. Pour les plantes, on ne parle au final que de pesticides et de produits phytosanitaires potentiellement toxiques pour nos organismes. Pour les animaux, on parle aussi de conditions de vie carrément inhumaines. J'avoue ne pas avoir apprécié les détails donnés, bien qu'ils aient leur importance. En effet, comment expliquer les hormones retrouvées dans le lait sans parler des fécondations incessantes des vaches laitières ? Enfin disons que j'aurais aimé que tout se concentre plus sur le produit fini que sur l'animal. C'est pour cette raison que j'avais envie de lire cet ouvrage. Pour moi, le contrat n'est pas rempli de ce côté-là. 

Quant à la dernière partie, c'est celle qui m'a le moins intéressée. Ce n'est pas que les données et les problèmes évoqués soient inintéressants, c'est simplement qu'il n'y avait rien de nouveau. Ce n'est un secret pour personne : les fraises ne peuvent pas pousser naturellement en plein hiver et on ne peut pas consommer autant de fruits et légumes fragiles sans tout arroser de pesticides. Je n'ai donc rien appris de nouveau, si ce n'est des noms de pesticides. 

Le principal problème de cet ouvrage est son caractère répétitif. Les auteurs répètent et réexpliquent plusieurs fois la même chose ce qui a tendance à m'agacer. C'était particulièrement flagrant dans la partie concernant les animaux. Les modes de production sont similaires pour la plupart des animaux des circuits "normaux". Etait-il vraiment utile de faire un chapitre par espèce ? Je n'en suis pas sûre. Le problème suivant est que seule une solution est proposée par les auteurs. C'est la même pour toutes les questions : le bio, et le label rouge. Le problème est que cette solution est connue, et relativement difficile à mettre en oeuvre selon les budgets. La réflexion sur notre alimentation s'arrête à des considérations purement nutritives. On ne doit pas manger trop de viande rouge car c'est cancirègene, pas trop de saumon car c'est riche en arsenic, pas trop de pain car on y retrouve beaucoup de persticides, ... N'aurait-on pas pu envisager tout simplement une réduction des quantités de certains produits que nous consommons trop afin de pouvoir concilier notre goût notamment pour la viande et la nécessité de se montrer humain envers les animaux qui servent à nous nourrir ? 

Verdict : ♥♥ Malheureusement, le côté répétitif et la quatrième de couverture qui en promettait beaucoup trop ont eu raison de mon engouement. De plus, il n'y a rien de nouveau dans cet ouvrage, il ne s'agit que de redites corroborées par des chiffres actualisés. J'attribue deux coeurs toutefois car le texte est largement documenté et qu'il met en lumière certaines pratiques indécentes contre lesquelles nous devrions tous nous révolter.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article