Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
♫ Le petit monde de Léane B. ♫

♫ Le petit monde de Léane B. ♫

Parlons de livre de tous genres, mais aussi parfois de cinéma et de musique !

[Fiche Livre] Autobiographie d'une courgette - Gilles Paris

Merci aux éditions Plon pour cette découverte

Edition : Plon
Date de publication : 6 octobre 2016
Genre : littérature générale
Auteur : Gilles Paris

Résumé : Un nom de cucurbitacée en guise de sobriquet, ça n'est pas banal ! La vie même d'Icare - alias Courgette -, neuf ans, n'a rien d'ordinaire: son père est parti faire le tour du monde "avec une poule"; sa mère n'a d'yeux que pour la télévision, d'intérêt que pour les canettes de bière et d'énergie que pour les raclées qu'elle inflige à son fils. Mais Courgette surmonte ces malheurs sans se plaindre... Jusqu'au jour ou, découvrant un revolver, il tue accidentellement sa mère. Le voici placé en foyer. Une tragédie ? Et si, au contraire, ce drame était la condition de rencontres et d'initiations - à l'amitié, à l'amour et au bonheur, tout simplement ?

Mon avis : Courgette est un enfant de 9 ans délaissé et maltraité par sa mère. C'est son histoire que l'on découvre ici. On découvre sa vie avant et après son placement en foyer d'accueil. On apprend la vie terrible qu'il mène, sans regard de sa mère sauf lorsqu'elle décide de le battre. Puis survient le drame au cours duquel il tue sa mère, par maladresse. C'est Raymond le gendarme qui vient le chercher dans son grenier et le conduit aux Fontaines, foyer d'accueil. Perdu, Courgette découvre ce que devrait être la vie normale d'un enfant. Repas sains, punitions justes et proportionnées, sorties, stimulations intellectuelles, assiduité à l'école, et surtout, surtout, beaucoup d'amour. Peu à peu, il découvre l'amitié et il apprend à faire confiance aux adultes. 

Ce roman prend le point de vue d'un narrateur interne qui n'est autre que Courgette, ou plutôt Icare. C'est un petit garçon naïf qui voit le monde tout en couleurs malgré toutes les épreuves qu'il traverse. Avec notre regard d'adulte, on décode les propos tenus par Courgette et par les adultes auxquels il est confronté. Courgette n'a pas conscience de toutes les difficultés qu'il surmonte. Le décalage entre les paroles enfantine de Courgette et notre compréhension fine du texte est très intéressant. On lit et on traduit en même temps avec le recul de l'âge. On a pitié de cet enfant, et en même temps, on est heureux qu'il ne saisisse pas l'ampleur du désastre qu'il vit. Son ignorante naïveté est extrêmement touchante. J'avais envie de le prendre dans mes bras, ce petit orphelin, comme j'avais envie d'aller protéger les autres protégés des Fontaines. Et j'ai ressenti une haine féroce pour ces adultes inconscients qui font du mal à leurs enfants. D'un point de vue personnel, cela me touche beaucoup. J'ai accueilli dans mes classes des enfants qui avaient été placés en familles d'accueil. Et récemment, j'ai aussi perdu un élève qui a été placé à son tour. C'est quelque chose qui me touche également en tant que mère. J'ai donc été très émue en lisant les aventures de Courgette et de ses camarades. Camille, une enfant qui arrive peu après Icare au foyer, est également un personnage très touchant et intéressant. Elle est d'une maturité anormale pour une enfant de son âge. En fait, tous les enfants du foyer sont intéressants. Ils souffrent tous à leur façon et c'est terriblement émouvant. 

A travers le regard d'Icare, l'auteur parle de choses graves. Abandon, maltraitance, pédophilie, emprisonnement, ... Notre réflexion d'adulte voit tout cela alors que Camille parle de "réparer les coeurs des hommes avec la bouche" par exemple. Les mots sont bien choisis, ils sont très enfantins. On croit vraiment qu'un enfant raconte son histoire, avec ses propres mots. C'est troublant. C'est une façon originale d'aborder des sujets difficiles. Alors que les propos sont édulcorés par l'ignorance des enfants, ils n'en sont que plus durs. Pour autant, on ne ressort pas de cette lecture totalement déprimé. Tout au long de l'histoire, Courgette nous guide de ses yeux qui ne voient que le beau et dénigrent le mauvais. Il apporte de l'espoir, jusqu'à cette fin sublime qui m'a fait sourire niaisement, quoiqu'on la sente venir. 

Verdict : ♥♥♥♥♥ Ce roman est absolument magnifique. L'auteur parvient à merveilleusement bien retranscrire des propos enfantins. Les personnages qu'il dépeint sont vraiment beaux, et ont une profondeur rare. Quant à la fin, elle est merveilleuse, et donne de l'espoir, pour tout le monde. En bref, c'est une lecture que je recommande vivement. Attention toutefois, ce texte ne s'adresse pas à des enfants, bien que le narrateur en soit un. 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

églantine 17/01/2017 18:26

Le monde des enfants devient de plus en plus cruel! Comme cette maman extrêmement stressée qui a secoué son bébé jusqu'à ce qu'elle ait tué ! C'est terrible!

LilyGivrée 27/01/2017 21:09

Certains enfants vivent des choses trop dure pour des êtres humains. Notre devoir d'adulte est d'être vigilant pour les protéger du mieux possible !