Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
♫ Le petit monde de LilyGivrée ♫

♫ Le petit monde de LilyGivrée ♫

Menu
[Fiche Livre] Dompteur d'anges - Claire Favan

[Fiche Livre] Dompteur d'anges - Claire Favan

Un énorme merci à La Bête Noire et à Claire Favan qui m'ont envoyé ce roman dédicacé avant même sa sortie ! 

Edition : La Bête Noire (Tu tueras le pèreLes fauves)
Date de publication: 16 février 2017
Genre : Thriller
Format : 415 pages
Auteur : Claire Favan (Serre-moi fort)

Résumé : 

On ne choisit pas sa famille. Encore moins celle de son ravisseur…
Condamné pour un meurtre qu’il n’a pas commis, Max Ender a été jeté en pâture à ses codétenus par ceux-là mêmes censés assurer l’ordre et la discipline au sein de la prison. Lorsqu’il est reconnu innocent et libéré, ce n’est plus le même homme. Il n’a désormais plus qu’une seule idée en tête : se venger de cette société qu’il hait par-dessus tout.
Pour frapper ses bourreaux au cœur, il va enlever leurs enfants et, méthodiquement, au fil des ans, faire de ces petits anges des bêtes féroces avant de les envoyer punir ses tortionnaires à sa place. Tout se déroulera selon ses plans jusqu’à ce qu’une de ses créatures lui échappe et disparaisse dans la nature…

La Bête Noire

Mon avis : J'ai dévoré cette histoire. Je l'ai commencé hier dans l'après-midi, pendant la sieste de ma puce, et je l'ai terminé dans la nuit. Bon, par contre je n'ai plus franchement l'âge de me coucher à 2h30 (du matin, oui) pour me lever à 7h30 au son d'un "Maman ! Fini dodo !". Mais je n'ai pas de regrets, parce que de toute manière, il était absolument inenvisageable que je ferme l'oeil avant d'avoir eu le fin mot de l'histoire. 

Dompteur d'anges, c'est l'histoire de Max Ender, un homme simple, timide, pas vraiment cultivé, qui se lie d'amitié avec un adolescent délaissé par ses parents. Lorsque celui-ci est retrouvé mort, tout accuse Max. Il est jeté en prison malgré son innocence. Là, il vit un véritable enfer à cause des gardiens qui le mettent volontairement en danger et de ses codétenus qui prennent plaisir à le laisser au bord de la mort sans jamais le tuer. Et un jour, il est libéré, mais changé à tout jamais. Le garçon naïf et simple a laissé la place à un homme amer et calculateur, cultivé par des lectures de traités de psychologie notamment. Alors, il n'a qu'une seule idée en tête : faire payer tous ceux qui ont contribué à l'injustice dont il a été victime. Et pour cela, il met au point un plan littéralement machiavélique consistant à faire d'enfants innocents les armes de sa vengeance. 

On suit l'histoire de différents points de vue, en fonction du personnage qui importe à ce moment du texte. On commence donc par voir au travers des yeux de Max. Le monde dans lequel il vit est simple, il n'est pas riche, n'a pas d'ambition. Tout ce qu'il souhaite, c'est continuer à vivre ainsi puisqu'il est heureux. On découvre en même temps que lui la disparition de son ami Kyle, et l'angoisse qui le tenaille nous tient aussi. Il suit en spectateur incrédule son procès et sa condamnation, qui nous sont énoncées sans fioritures. Mais il y a pire qu'être inculpé alors qu'on est innocent. Le pire pour Max, c'est qu'il est laissé à la merci de ses codétenus. Ces passages sont immondes. Ils ne sont pas détaillés. 'il y a quelqu chose à dire, c'est dit clairement, sans vulgarité, et ce qui n'a pas besoin d'être développé ne l'est pas. Etrangement, les mots clairs, mêlés à l'atroce sentiment d'injustice ressenti par le pauvre Max, sont plus choquants que des paragraphes entiers racontant des tortures dans le moindre détail. Et quand on croit que le pire est passé, on se rend compte que Claire Favan n'en a pas fini avec Max, ni avec nous. Max enlève un enfant, le fils du gardien de prison, et l'endoctrine. A force de l'affamer, de le rouer de coup et de lui bourrer le crâne, il parvient à faire de lui une véritable arme. Il remet ça avec deux autres enfants par la suite, qui deviennent ses outils de vengeance en allant molester voire tuer des gens, parfois innocents. Si au départ on avait de l'empathie pour Max, elle s'envole avec ce qu'il fait subir à ces enfants innocents. Et puis un jour, Cameron, le chouchou, le premier des enfants, s'enfuit. Et je ne vous en dirai pas plus sur l'histoire. 

Cette histoire est vraiment géniale. L'auteur nous manipule du premier au dernier mot. Elle nous mène par le bout du nez, s'appuyant sur des émotions simples et violentes qu'elle éveille par de simples mots. On pourrait penser qu'elle joue sur un tableau relativement facile. Après tout, la plupart des lecteurs seront émus face à la souffrance des enfants. Pourtant, Claire Favan ne se repose pas sur cette "facilité". Elle sait toucher avec tous ses personnages. Qu'il s'agisse du sort terriblement injuste de Max, de la torture des enfants ou de la suite avec des personnages adultes, elle joue avec nos coeurs et nos émotions. J'ai été happée dans son monde sans être capable d'en sortir. Les mécanismes mis en place dans cette histoire sont tout simplement fascinants. Chacune des créatures de Claire Favan a une personnalité très poussée et extrêmement intéressante et cohérente. Les enfants notamment sont bouleversants. Les différences dans leurs caractères montrent un travail incroyable de la part de l'esprit machiavélique de Claire Favan, un travail qui paye parce que ces personnages ont pris vie dans ma tête le temps de ma lecture. 

Et cette fin... Cette fin ! j'avoue avoir vu venir une partie du dénouement final mais c'est une très infime partie de ce dénouement. Et il est parfait. La fin est parfaite. Elle est à l'image de l'ensemble du roman : surprenante, touchante, magistrale. Elle est à la hauteur du roman. Vraiment parfaite. 

Verdict : ♥♥♥♥♥ Enormissime coup de coeur pour ce roman tout bonnement magistral. La plume de Claire Favan est divine, manipulatrice à souhait. Il y a tellement d'émotions dans cette histoire ! Les personnages sont divins, superbement façonnés par une main de maître. Et l'histoire est délicieusement bien menée. Je vous conseille très vivement cette lecture qui ne laissera personne indifférent.