Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
♫ Le petit monde de Léane B. ♫

♫ Le petit monde de Léane B. ♫

Parlons de livre de tous genres, mais aussi parfois de cinéma et de musique !

[Fiche livre] Le tendre baiser du tyrannosaure - A. Abecassis

C'est avec ce livre que j'attaque l'opération Vide ta PAL. On a tous ces livres dans notre bibliothèque papier ou numérique depuis un temps indéterminé. Ce n'est jamais le bon moment pour les lire. Pas de temps, pas d'humeur, commencé puis refermé au profit d'un autre livre, ... Du coup, ces pauvres livres traînent, abandonnés, oubliés, malheureux (bon, j'exagère un peu...). Le but de cette opération est donc de piocher dans ces livres pour leur donner la chance qu'ils attendent désespérément. 

J'inaugure ce sauvetage avec un livre que j'avais commencé il y a trop longtemps (je crois que ça doit faire un an...). Pour la petite histoire, j'ai abandonné cette lecture car un autre livre que j'attendais depuis longtemps m'en a détournée. Et j'ai fini par l'oublier, lectrice indigne que je suis. 

Merci aux éditions Le livre de poche pour cette lecture originale. 

Edition  : Le livre de poche
Date de parution : 9 mars 2016
Genre : chick-lit
Auteur : Agnès Abecassis

Résumé

Rassurez-vous, il n’y a pas de vrai tyrannosaure dans cette histoire.
Mais il y a Félix, un paléontologue peureux à qui sa grand-mère ordonne de quitter la femme avec laquelle il vit pour affronter ses pires angoisses. S’il y parvient, il aura droit à une immense surprise…
Et puis il y a Olive, sur le point de se marier, qui annonce à sa famille que son couple ne désire pas avoir d’enfant. Scandale, indignation et machinations de la mère et de la belle-mère !
On évoque Tom, aussi ? Un flic désabusé et terriblement romantique, trop sans doute pour la fille capricieuse qu’il va rencontrer.
Et n’oublions pas Ava, vendeuse d’escarpins de luxe, qui reçoit un jour d’une cliente millionnaire un bijou hors de prix, et qui quitte illico cet emploi qu’elle déteste tant. Jusqu’à ce que son bijou disparaisse…
Des personnages qui forment une bande irrésistible et nous emportent dans un tourbillon de sentiments. Une comédie réjouissante, à dévorer d’urgence !

Mon avis : Pour une fois, je ne vais pas y aller par quatre chemins. Je n'ai pas aimé ce roman. Et, chose exceptionnelle, j'ai réussi à trouver les raisons de mon choix sans avoir besoin de réfléchir. Ce roman est très léger. Trop léger à mon goût. Je comprends l'engouement pour sa lecture, mais pour ma part, j'ai fini ma lecture en étant vraiment frustrée. 

Le tendre baiser du tyrannosaure raconte plusieurs histoires apparemment distinctes mais qui se recoupent. On y trouve plusieurs personnages aux vies bien compliquées très bien résumés par la quatrième de couverture. Il leur arrive des choses rocambolesques, et tout se résout de façon très facile, rapide et légère. 

Il y a un réel décalage entre les sujets et le ton du livre. J'ai trouvé que certains moments manquaient de gravité et d'émotions. C'est probablement volontaire de la part de l'auteur mais j'ai eu un mal fou à éprouver de l'empathie pour tous ces personnages. Ils sont trop nombreux, vivent des choses défiant toute probabilité, échappent aux moindres conséquences de leurs actes, arrivent à résoudre leurs problèmes en faisant un minimum d'effort, ... Je n'ai rien contre la légèreté, même si les feel good books (les livres qui font se sentir bien) ne constituent qu'une petite part de mes lectures. J'aime, comme tout le monde, lire des histoires sans gravité, qui font sourire et ne font pas toujours réfléchir. Là, les sujets abordés sont plutôt graves et sérieux, pour presque tous les personnages, et ceux-ci semblent presque les ignorer.

A titre d'exemple (rassurez-vous, je ne vous en dis pas beaucoup sur l'histoire), prenons la relation absolument odieuse qu'entretient la pauvre Ava avec son mari Bernard. Elle vit une relation abusive, en ce sens qu'elle est sans cesse rabrouée, ramenée à un rôle de femme digne du Moyen-Âge, elle est trompée par son mari, trahie par sa meilleure amie, ... et au final, POUF ! en un claquement de doigt, tout est totalement réglé. C'est à peine si elle en garde le souvenir. J'avais envie de lui hurler dessus... 

Finalement, le seul personnage que j'ai trouvé vraiment cohérent était Félix, le paléontologue terrifié par à peu près tout. C'est le seul qui a su me toucher, un peu, probablement parce que son histoire m'a parue mieux exploitée. Le personnage de Lutèce, la grand-mère au caractère de guerrière, n'y est sans doute pas pour rien. Je l'ai trouvée pleine d'une drôle de sagesse, et également très drôle. Pour ce qui est des autres personnages, je suis bien embêtée car au final, ils m'ont simplement agacée. J'avais envie de les secouer et de leur dire de se bouger un peu, de prendre conscience de la vie et d'arrêter de se laisser faire par tout et n'importe quoi. 

Néanmoins, et parce que je déteste vraiment rester sur du négatif et que je suis une éternelle optimiste, il faut que je vous signale quelques éléments qui m'ont tout de même plu. La façon dont les histoires se croisent est plutôt habile, bien que j'ai eu l'impression de lire plusieurs romans en un seul. L'histoire de Félix est sympathique. Il m'a un peu fait penser à un poussin sortant de son oeuf et s'émancipant pour devenir un magnifique coq. La plume d'Agnès Abecassis est très fluide et agréable. Ses phrases ont un rythme qui fait qu'on a l'impression d'entendre l'histoire dans sa tête. J'ai enfin beaucoup aimé les nombreuses figures de style qu'elle utilise et qui mêlent les sentiments à la cuisine. C'était original et je ne pense pas avoir déjà lu ça ailleurs. 

Conclusion : ♥♥ Je n'ai pas du tout accroché à cette histoire. J'ai trouvé les personnages trop plats et incohérents. Il m'a manqué des réactions plus logiques et compréhensibles aux épreuves qu'ils traversent. En fait, je trouve que ce roman manque de crédibilité, un élément essentiel pour moi. Malgré tout, il se lit très facilement et la plume de l'auteur mérite qu'on s'y attarde. 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article