Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
♫ Le petit monde de Léane B. ♫

♫ Le petit monde de Léane B. ♫

Parlons de livre de tous genres, mais aussi parfois de cinéma et de musique !

[Recueil de nouvelles] Crimes au musée - Collectif

Merci aux éditions Belfond pour cette lecture. 

Editeur : Belfond
Auteurs : Karine Giebel, Barbara Abel, Ingrid Desjours, Dominique Sylvain, Elena Piacentini, Marie Vindy, Danielle Thiéry, Nathalie Hug, Stéphanie de Mecquenem, Andrée A. Michaud, Claudia Larochelle, Marie-Chantale Gariépy, Martine Latulippe, Geneviève Lefebvre, Florence Meney, Claire Cooke, Ariane Gélinas, Catherine Lafrance. 
Date de parution: 8 juin 2017
Genre : Polar, recueil, nouvelles
Pages : 416 pages
Prix : 18€50 (broché), 12€99 (numérique)

Résumé

Dix-huit nouvelles de grandes dames du noir, européennes et québécoises.
Elles écrivent des polars. De ceux que l'on dévore. Et à la demande d'un lecteur passionné, elles se sont réunies autour d'un thème séduisant : le musée comme lieu de tous les crimes.

Musée d'art moderne, d'histoire, d'anthropologie, de sciences, du tatouage, de cire, toutes les salles sont ouvertes. En y pénétrant, l'atmosphère feutrée génère une impression de calme, presque de recueillement. Le sentiment de paix semble total et pourtant, nous sommes déjà sur une scène de crime, les oeuvres en présence ont été témoins de la violence, de l'horrible et du machiavélique. Crime d'honneur, meurtre passionnel, vengeance, copie meurtrière d'un tableau ou petit meurtre sans conséquence... Qu'on soit simple visiteur, touriste ou gangster aux mains rougies par le sang, tous les coups sont permis.

Belfond

Mon avis : C'est la présence d'Ingrid Desjours dans la sélection qui m'a poussée à aller découvrir ce recueil. Cependant, je ne me serai pas lancée si le thème fédérateur ne m'avait pas intéressée. J'aime les polars. Le fait qu'il s'agisse d'un recueil 100% féminin ne m'a pas vraiment influencée. En revanche, le mélange des nationalités (les autrices sont françaises, belges et canadiennes) est l'élément qui m'a totalement convaincue de me plonger dans ces 400 pages. 

Je ne vais pas décrire et critiquer chaque nouvelle, tout d'abord parce qu'il y en a trop, ensuite parce que certaines ne m'ont pas marquée, et enfin parce que j'ai eu du mal à lire ce recueil de bout en bout. En effet, j'ai lu ce recueil sur un temps plutôt long. Ce qui m'a le plus gênée, ce sont les laïus, qui s'étalent sur plusieurs pages, après chaque nouvelle. J'avoue avoir rapidement sauté ces descriptions systématiques, sauf lorsque la nouvelle m'a spécialement plu. Je peux comprendre l'intention, mais je dois dire que ça gonfle le nombre de pages et interrompt la lecture et le suspens instauré par les ambiances des différentes nouvelles. 

Je vais maintenant me concentrer sur les nouvelles, puisque c'est le plus intéressant. Le thème fédérateur est le musée. C'est plutôt original. Certaines nouvelles se passent directement dans un musée, d'autres y font simplement référence. Chaque texte est différent et offre une ambiance inédite dans le recueil. Certaines nouvelles m'ont simplement divertie sans me marquer vraiment, parce que finalement, elles n'étaient pas surprenantes. D'autres m'ont surprises par leur originalité souvent morbide. Je pense ici à "Il faut savoir se salir les mains", de Claudia Larochelle, qui présente une artiste travaillant des matériaux étranges et offre une perspective pour le moins créative. Barbara Abel a aussi su m'émouvoir et me surprendre en présentant un personnage totalement dépassé par la vie et à la limite de la folie. Et enfin, il y a des nouvelles qui m'ont bouleversée et donné envie de découvrir l'univers de leur auteur. C'est le cas de "L'intérieur", de Karine Giebel. Par sa plume, cet autrice a su rendre l'abominable encore plus insoutenable. C'est sans aucun doute la nouvelle qui m'a le plus émue. Quant à la nouvelle d'Ingrid Desjours, elle fait partie de mes préférées de ce recueil, comme je m'y attendais. La créativité de celle qui m'a attirée dans le monde du polar m'a totalement conquise. Je me suis laissée avoir par son "Second linceul", et je n'en ai pas senti venir la chute ! 

Conclusion : ♥♥♥ C'est un recueil appréciable qui ravira tous les amateurs de polars grâce à la diversité de ses propositions. Il aurait été cependant plus judicieux d'ôter les "biographies" après chaque nouvelle ou de les réduire drastiquement, selon moi. 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article