Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
♫ Le petit monde de Léane B. ♫

♫ Le petit monde de Léane B. ♫

Parlons de livre de tous genres, mais aussi parfois de cinéma et de musique !

[Roman] Sucre Noir - M. Bonnefoy

Bonjour ! Voici ma deuxième chronique pour l'exploration de la rentrée littéraire avec Lecteurs.com

Edition : Rivages
Auteur : Miguel Bonnefoiy
Date de parution: Août 2017
Genre : Fiction
Pages : 200 pages
Prix : 19€50 (broché)

Résumé


Dans un village des Caraïbes, la légende d’un trésor disparu vient bouleverser l’existence de la famille Otero. À la recherche du butin du capitaine Henry Morgan, dont le navire aurait échoué dans les environs trois cents ans plus tôt, les explorateurs se succèdent. Tous, dont l’ambitieux Severo Bracamonte, vont croiser le chemin de Serena Otero, l’héritière de la plantation de cannes à sucre qui rêve à d’autres horizons.
Au fil des ans, tandis que la propriété familiale prospère, et qu’elle distille alors à profusion le meilleur rhum de la région, chacun cherche le trésor qui donnera un sens à sa vie. Mais, sur cette terre sauvage, la fatalité aux couleurs tropicales se plaît à détourner les ambitions et les désirs qui les consument.
Dans ce roman aux allures de conte philosophique, Miguel Bonnefoy réinvente la légende de l’un des plus célèbres corsaires pour nous raconter le destin d'hommes et de femmes guidés par la quête de l'amour et contrariés par les caprices de la fortune. Il nous livre aussi, dans une prose somptueuse inspirée du réalisme magique des écrivains sud-américains, le tableau émouvant et enchanteur d'un pays dont les richesses sont autant de mirages et de maléfices.

Rivages

Mon avis :  L’histoire de Sucre noir tourne autour de l’immense trésor du capitaine Henry Morgan, disparu lors du naufrage de son navire dans les Caraïbes. Severo Bracamonte est un chercheur de trésor. Sa quête croise la route de la famille Otero chez qui il veut loger pour chercher ce trésor. Là, il tombe sous le charme de la froide Serena, persuadée de mériter mieux qu’une vie de fille de cultivateur. Voyant en Severo l’occasion de devenir riche et d’accéder à un destin plus grand, elle finit par se lier à lui. Quant à Severo, il se détourne de son très cher trésor perdu pour aller chercher un autre type de trésor : l’amour.

Ce roman est tout à fait surprenant. Je m’attendais en le lisant à une banale chasse au trésor. En réalité, c’est bien plus que cela. C’est un conte initiatique. Le véritable héros de cette histoire est le trésor de Henry Morgan, même si Serena est omniprésente. Son trésor est le fil rouge du récit, et le point de départ de cette histoire. Sans lui, Severo ne serait pas allé à la rencontre de la famille de Serena. Il n’aurait pas appris le métier de cultivateur de canne, il n’aurait pas étendu la petite affaire familiale, il n’y aurait pas eu d’autres visites, et finalement, il n’y aurait pas eu cette fin terriblement ironique pour Serena.

Le roman raconte la vie de l’exploitation de canne à sucre de la famille Otero. J’avais un peu peur que ce soit vite barbant. Après tout, la vie dans la plantation est très routinière, et Serena, personnage central de ce récit, est d’une nature froide et peu démonstrative. L’arrivée de Severo aurait tout à fait pu ne rien faire d’autre qu’ajouter une routine plate et longue à celles déjà en place puisqu’il part quotidiennement en quête du trésor, avec toute la minutie dont il est capable. Mais cela n’a pas été le cas. Miguel Bonnefoy parvient à insuffler des émotions et de la vie dans cette histoire et dans ces personnages pourtant apparemment monotones. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant. J’ai rapidement compris que chaque mot avait son importance. Je me suis laissée guider, curieuse de découvrir quelles seraient les implications de chaque élément.

L’auteur a toutefois réussi à me berner en me faisant oublier un élément pourtant essentiel au roman, ce qui lui permet de réaliser une chute absolument magistrale. Elle est cruelle et sonne comme une morale de conte traditionnel, une réflexion autour de ce qui est réellement important et du prix incroyablement élevé que peut coûter la soif d’or.

Pour conclure, j’ai été vraiment séduite par la plume de Miguel Bonnefoy qui a su me conduire sur la route d’un trésor étincelant de surprise. Sucre noir est un roman qui se dévore plus qu’il ne se lit, tant il est addictif.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article