Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
♫ Le petit monde de Léane B. ♫

♫ Le petit monde de Léane B. ♫

Parlons de livre de tous genres, mais aussi parfois de cinéma et de musique !

[Fiche Drama] Sweet Room

sweetroom main

 

Titre : Sweet Room
Genre : Romance.

Nombre d'épisodes : 4 épisodes

Catégorie :J-drama

Année : 2005

Thème Song : Stand by U – DBSK

Casting :
*Hiroki Narimiya
*Mukai Osamu
*Hasegawa Emi
*Kaname Jun
*Watanabe Naoko
*Kubota Yuusuke
*Kosuke Toyohara
*Noriko Iriyama

Résumé : Sweet Room est un mini drama, composé de quatre épisodes d’une durée maximale de vingt minutes, indépendants les uns des autres. Il raconte quatre histoires d’amour se déroulant dans une suite d’hôtel. Les scènes d’amour sont relativement explicites.

Critique : Et bien décidément, les coups de cœur se multiplient ! Mais alors celui-là, il est vraiment énorme. Ok, je dis ça à chaque fois, mais je ne peux pas savoir si je vais encore trouver quelque chose d’encore mieux ! Ou de différent d’ailleurs. Donc, j’ai regardé ce drama parce que Made m’en a parlé... Ouais non en fait c’est pas seulement pour ça. C’est surtout parce que sur le site de la team qui l’a subbé, il y avait un avertissement que j’ai trouvé hilarant. En fait, il avertissait que les scènes d’amour étaient plus longues et (beaucoup) plus explicites que dans les dramas classiques. Et nécessairement, mon esprit curieux m’a poussé à me lancer dans ce drama. Et... je ne suis pas du tout déçue ! Bien au contraire ! Bon, je dois avouer à la base que j’adore les scènes d’amour. Celle de 300 par exemple est l’une des plus belles selon moi. Enfin passons, sinon vous allez me prendre pour une perverse. Bref. Pour cette critique, je vais y aller épisodes par épisodes puisque ça s’y prête.

Last Love : C’est l’ouverture du drama. Pour commencer, il fallait vraiment quelque chose de bien. Et cet épisode est une pure merveille. Il raconte l’histoire d’un mannequin qui ne se vend pas et d’un photographe. « Prend en photo ma beauté ». Voilà une étrange demande qui nous intrigue. Les plans se succèdent, plus sublimes les uns que les autres, mélangeant habilement ce que voit le photographe dans son appareil et la réalité. La musique est divinement bien choisie. Elle renforce l’ambiance un peu... glauque, malsaine, étrange. « Je vais mourir », voilà ce qui trouble l’histoire et le photographe. Sa mannequin, qu’il aime depuis qu’il l’a rencontrée, va mourir. Et elle est décidée à partager un moment particulier  avec lui. La scène d’amour prend une bonne partie de l’épisode. Il s’agit de la scène la plus osée du drama. Ce que j’entends par là, c’est qu’ils s’embrassent à pleine bouche (très bruyamment d’ailleurs), qu’on voit le torse d’Hiroki (bah oui quand même !), et qu’on les voit faire l’amour (oui vous avez bien lu) sous les draps. En fait, le drap remonte jusqu’aux fesses d’Hiroki, qui lui-même cache les tétons de la demoiselle. Sur le coup, j’ai un peu pensé aux photos de Jin dans Anan. On voit les mouvements aussi. C’est passionné. Le fait que tout soit en quelque sorte supposé rend la scène encore plus marquante je trouve. Et puis la chute... Oh que j’aime cette chute ! En fait, on dirait une nouvelle dans le sens littéraire du terme, c'est-à-dire un texte court, intense, mettant en scène peu de personnages. C’est pareil pour les autres épisodes d’ailleurs.

Birthday : Deuxième épisode de la série. Celui-là est aussi un petit bijou. L’ambiance est radicalement différente du premier mais on n’a aucun mal à s’y plonger immédiatement. C’est encore grâce à la musique je suppose. Elle est légère, amusante, vraiment très mignonne. Comme l’épisode. Donc, cet épisode raconte comment un étudiant (Mukai Osamu) veut fêter dignement l’anniversaire de sa petite amie (Hasegawa Emi). Pour cela, il loue une chambre d’hôtel luxueuse avec l’argent gagné en travaillant. On le voit donc préparer la soirée. Il se dispute avec un frigo qui refuse de fermer, s’angoisse à cause d’un robot qui ne veut pas obéir à sa télécommande et prépare un bain chaud. Alors... Je vais reprendre les mots de Made pour parler d’un passage vraiment trop trop mignon : on a un début de strip-tease d’Osamu. Pourquoi début ? Parce qu’il enlève son haut et quand il arrive au pantalon, il se casse la figure. C’est habile comme façon de cacher ce que l’on ne veut pas montrer. Et surtout, ça colle parfaitement avec l’ambiance. Sa petite amie arrive et ils mangent un gâteau, passage encore vraiment adorable puisqu’ils finissent par s’attaquer avec de la crème. Puis... scène dans la baignoire. Très très soft, ils prennent juste un bain ensemble. Ca n’arrive jamais dans les dramas. Et ensuite... Scène d’amour dans un lit (tout cela manque tout de même un peu de fantaisie *sort*), tendre, amoureuse, câline, complice. Je vous parlerai volontiers de la chute, mais... si je faisais cela, vous risqueriez de m’en vouloir ! Je peux juste vous dire que j’ai pleuré... mais pas forcément pour les raisons que vous pensez !

Triangle : Troisième épisode. Franchement triste. Et silencieux. La musique de cet épisode, c’est le silence. Il y a trois amis, d’où le nom de l’épisode, deux hommes et une femme. Elle est amoureuse de l’un d’eux, qui ne veut pas le voir. Alors le troisième, un jour, lui demande « et si tu sortais avec elle ? ». De là se déclenche une mini-bagarre au cours de laquelle le gars annonce qu’il va mourir. Et deux jours plus tard, il meurt. Un hôtel appelle les deux survivants pour leur annoncer qu’une chambre a été réservée. Ils s’y rendent. Le gars y trouve un mot laissé par le défunt. Je vais m’arrêter là pour l’histoire, vous découvrirez les détails et la suite par vous-même. On ressent bien le trouble et le chagrin des deux protagonistes dont l’ami a été arraché. On n’a aucun mal à comprendre les sentiments de l’homme restant. Ils finissent par coucher ensemble. Mais... pourquoi ? Est-ce que le gars s’est rendu compte de son amour pour elle ? Ou bien est-ce qu’il fait ça parce qu’il estime qu’il doit le faire pour son ami ? Cette question n’a pas de réponses, et elle nous torture alors qu’on les voit faire. Cet épisode a l’air bordélique, mais en réalité, il se contente de traduire toutes les émotions ressenties. La scène d’amour est encore très belle et le visage de la femme est très expressif (oui ben j’allais pas vous parler crûment non plus hein !).

Room Service : Quatrième épisode. Il raconte la rencontre entre un homme travaillant dans un hôtel et une cliente qui attend son ami. Cette cliente fait des demandes étranges, comme « Dîtes que vous me trouvez belle », ou encore « Dîtes que vous m’aimez ». Je n’ai pas grand-chose à dire sur cet épisode parce qu’il est celui que j’aime le moins. Et ce n’est pas uniquement parce qu’il n’y a pas de scène d’amour hein ! En fait... Je ne sais pas. J’ai moins accroché qu’avec les autres. C’était plus lent, moins intéressant, plus répétitif. J’ai beaucoup moins aimé. Et la chute arrive de façon étrange. Sincèrement, je crois que c’est ce qui m’a surtout déplu. Au départ, je pensais que la femme s’en était allé, et basta. Ca aurait été une bonne fin. Mais non. On a l’impression que le scénariste voulait que ce soit une happy end. Mais finalement, c’est improbable. Dommage.

Finalement, c’est un drama à regarder absolument. Mes épisodes préférés sont les deux premiers. Je n’arrive pas à choisir, ils sont bien trop différents. Chaque épisode laisse un goût différent, une impression nouvelle. Tiens... Quelques mots sur le générique de fin : Stand by U, des DBSK. Bien choisi pour le coup. Bon, j’aurai bien vu quelque chose de plus doux, comme Love in the ice, mais celle-là va aussi très bien ! Donc... C’était mon nouveau coup de cœur ! 

 

Où voir ce drama : On remercie AsiaPowa Fansub pour la release (disponible sur Newsasia)

 

Où télécharger l'OST de ce drama : Je suis désolée mais je n'ai pas pu trouver les musiques des différents épisodes. Donc vous allez devoir vous contenter de Stand By U sur Megaupload !

 

 

 


Stand By U - DBSK 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article