Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
♫ Le petit monde de Léane B. ♫

♫ Le petit monde de Léane B. ♫

Parlons de livre de tous genres, mais aussi parfois de cinéma et de musique !

[Fiche Film] Goemon

Coucou chers lecteurs ! Une explication s'impose. Je suis en train de vider mon PC pour pouvoir le reformater. Oui ben à force de chercher sans cesse des fancam, des dramas et tout et tout, forcément, on finit par avoir un PC en mauvaise santé. Donc vous risquez d'avoir un certain nombre de critiques de films de diverses origines en peu de temps. Bonne lecture !

 

goemon1.jpg

 

Genre : Action, pseudo-historique
Origine : Japon
Réalisateur : Kazuaki Kiriya
Musique : Akihiko Matsumoto
Date de sortie en au cinéma : 5 janvier 2010 (Sous réserve)
Durée : 2h00
Rating : -12 ans.

 

Note :

 

Casting :
*Yosuke Eguchi dans le rôle de Goemon Ishikawa
*Takao Osawa dans le rôle de Saizo Kirigakure
*Ryoko Hirosue dans le rôle de Chacha Asai
* Jun Kaname dans le rôle de Mitsunari Ishida
*Gori dans le rôle de Sasuke Sarutobi
*Mikijiro Hira dans le rôle de Rikyu Sen
*Masatô Ibu dans le rôle Ieyasu Tokugawa
*Tetsuji Tamayama dans le rôle de Matahachi

Résumé : Goemon, roi des voleurs à la Robin des bois, met la main sur un objet secret, provoquant ainsi la colère du sanguinaire Toyotomi Hideyoshi. Sans le savoir, il jette la boîte, rattrapée par un enfant innocent.

Critique : Vu la note que j’ai attribué, vous vous doutez bien de ce qui va suivre. Bon, déjà, j’ai vu le film en VF parce que je n’arrivais pas à trouver la VOST. Je ne suis pas pénible niveau voix, mais là, je me suis crue dans un... anime ! Vous savez, à la Dragon Ball, avec des voix à la con. Déjà, c’était le premier mauvais point.
Ensuite, franchement, l’histoire n’est pas très fraîche. Et pour tout dire, je me suis ennuyée. Les effets spéciaux ne sont pas géniaux. Attention, je n’attendais pas non plus des effets fabuleux, mais tout de même, j’attendais un minimum de crédibilité. Les personnages sont fades. Goemon  a perdu sa famille, il est recueilli par un grand seigneur et devient un ninja, à moitié amoureux de la princesse qu’il doit protéger, qui elle aussi a perdu ses parents. Et attention, le petit garçon qui trouve la boîte à lui aussi perdu ses parents. Oui, vous avez compris, ça se joue entre orphelins, dans un registre froid. L’émotion est loin d’être au rendez-vous. Et pourtant, je suis quelqu’un d’assez émotif.
Il y a une espèce de morale non aboutie dans ce film. Elle reprend des préceptes vieux comme le monde sans les améliorer : sur fond de « la vengeance n’est pas une fin en soi » et « la guerre c’est mal », on voit tout le monde se faire trancher (oui oui, vous avez bien lu) dans des effusions de sang inutiles.
Des points positifs ? Et bien... la fin, qui pour une fois n’est pas une happy end du genre « j’ai perdu tout mon sang mais c’pas grave j’vais survivre », ni du genre « je trouverai la force d’arriver jusqu’à ma femme pour crever dans ses bras ». Et... peut-être le jeu des acteurs, qui, même s’il laissait parfois à désirer (j’en attendais bien plus de Ryoko Hirosue [vue dans Departures]) n’était pas non plus catastrophique (c’est sûr qu’après Titanic 2 que j’ai eu la malchance de voir et qui n’aura pas l’honneur d’avoir une fiche ici tant sa nullité m’a laissée sans voix, même les téléfilms de M6 paraissent génialement joués).
Bref, je ne vous conseille pas ce film, que je trouve sans intérêt.

 

 


 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article