Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
♫ Le petit monde de Léane B. ♫

♫ Le petit monde de Léane B. ♫

Parlons de livre de tous genres, mais aussi parfois de cinéma et de musique !

[Fiche Film] Lady Vengeance

lady_vengeance-2.jpg

Genre : Thriller
Origine : Corée du Sud
Réalisateur : Park Chan-Wook
Musique : Non Communiqué
Date de sortie au cinéma : 16 novembre 2005
Durée : 1h50
Rating : Déconseillé aux moins de douze ans

 

Note : ♥♥♥♥
 

Casting :
*Yeong-ae Lee dans le rôle de Geum-Ja Lee
*Choi Min-sik dans le rôle de Mr Bael
*Su-hee Go dans le rôle de Ma-Nyeo
 

Résumé : Lee Goom Ja a été emprisonnée pour un crime qu’elle n’a pas commis. A sa sortie de prison treize ans plus tard, elle met en marche son plan de vengeance.
 

Critique : A première vue, ce film ne paraissait pas extraordinairement intéressant. J’ai donc mis un moment avant de me décider à le regarder, surtout poussée par la beauté du générique. Finalement, je suis heureuse de m’être lancée. Les couleurs utilisées ont l’air d’avoir été choisies avec soin. Selon l’ambiance, les couleurs varient. Des teintes orangées tout d’abord montraient l’univers carcéral comme un lieu agressif et oppressant dans lequel tout semble se consumer. Le bleu des tenues des prisonnières trouble cette teinte comme pour dire qu’elles n’ont rien à faire là. Puis la neige, blanche, et le gâteau par la suite, symboles de la pureté à la sortie de Goom Ja. Et enfin, le rouge sur ses paupières pâles, tranchant avec cette impression de pureté et marquant sa volonté de se venger. Il s’agit donc d’un univers soutenu par des milliers de couleurs qui n’ont pas été mises par hasard.
L’héroïne est assez troublante. Elle assure au début avoir tué cet enfant et va jusqu’à se couper un doigt devant les parents de celui-ci pour demander pardon. Mais par la suite, elle avoue qu’elle s’est accusée à la place de quelqu’un d’autre, une personne qui menaçait la vie de sa fille.  Et c’est de cette personne qu’elle désire se venger. Avec l’aide de ses anciennes codétenues, sorties avant elle, elle lance son plan, sûre d’elle, et pressée de faire exploser la cervelle de celui qui, en plus de lui avoir volé sa vie, lui a enlevé sa fille. Mais avant cela, elle va retrouver sa fille, adoptée par un couple australien et la ramène avec elle quelques temps en Corée. Elle va même jusqu’à lui acheter un chiot. Qu’elle tue par la suite dans la neige, pour me choquer probablement. Et par la suite, quand elle retrouve Baek, elle ne le tue pas immédiatement. Elle l’emmène dans une école et l’y attache. Elle le tabasse et hésite longuement à le tuer. Mais elle prend finalement la décision de laisser le choix aux parents des enfants que ce cinglé a tué. La réunion des parents m’a quelque peu choquée, et ce qui en a découlé aussi, même si je peux parfaitement comprendre leur choix. Je ne vous le dirai pas, sinon vous n’aurez plus de raison d’aller voir ce film alors qu’il est un véritable enchantement pour les yeux.
Toutefois, j’ai quelques reproches à faire. Tout d’abord, l’ensemble manque parfois de cohérence et de réalisme. On a la désagréable sensation que quelques scènes ont été coupées. De même, le film est assez bordélique dans le sens que le narrateur change souvent sans qu’on sache vraiment qui il est et que les flash back se mêlent parfois avec maladresse au présent.
Oh ! j’ai oublié autre chose, d’une importance capitale à mes yeux : la musique. La bande son du film colle parfaitement à l’ambiance ainsi qu’à l’histoire. Les morceaux sont doux, choisis avec goût dans un répertoire classique, agrémentés de voix mélodieuses et pures. Elle est sublime pour tout dire.
En bref, ce film est une pure merveille malgré ses défauts. Si l’on n’aime pas l’histoire ou si l’on le trouve trop sanglant, on peut toujours apprécier les morceaux ainsi que la beauté des décors et costumes. A voir.   

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article