Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
♫ Le petit monde de Léane B. ♫

♫ Le petit monde de Léane B. ♫

Parlons de livre de tous genres, mais aussi parfois de cinéma et de musique !

[Fiche Film] Les adieux à la reine

Les adieux à la reine
Ladies first

http://fr.web.img5.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/89/16/45/20027717.jpgC'est sorti le 21 mars 2012

C'est réalisé par Benoït Jacquot.

Ca dure environ 1h40.

C'est un film franco-espagnol.

C'est avec Léa Seydoux (L'enfant d'en haut, Mission impossible protocole fantôme), Diane Kruger (Troie, forces spéciales) et Virginie Ledoyen (Huit femmes).

Le genre est historique.

C'est tout public.

Le compositeur est Bruno Coulais (Les choristes).

 

Ca parle... de la vie de Marie-Antoinette et de ses suivantes les jours suivant la prise de la Bastille.

 

Ce que j'en pense :

Ce film est un véritable enchantement pour tout un tas de raison.

Tout d'abord, le casting est divin. Il n'y a sur l'écran que des femmes magnifiques et surtout talentueuses. Diane Kruger fait partie de ces actrices que j'admire plus que les autres, aussi j'ai adoré la voir déployer ses nombreux talents dans cette oeuvre magnifique. Le plus étonnant est que les actrices qui évoluent autour d'elle sont tout aussi talentueuses. Ce n'est pas un film pour lequel il y a une grande actrice et dans lequel les autres font office de figurantes et ne sont là que parce qu'il faut donner la réplique. Sur ce point là, rien à redire.

 

L'histoire est aussi tout bonnement fascinante. L'époque de la Révolution française m'a toujours fascinée, et le personnage de Marie-Antoinette est de loin celui qui m'intéresse le plus. Donc nécessairement, cette nouvelle version des jours de la prise de la Bastille ne peut que me fasciner. D'autant plus que l'histoire se veut très intimiste, très secrète, très personnelle. On n'y parle pas de politique, ne faisant allusion à cela que pour raccrocher le personnage à sa réalité historique. On suit en fait la lectrice de la reine, Sidonie Laborde, femme entièrement dévouée à sa reine, et visiblement amoureuse d'elle. Le film commence sur des plans clairs et lumineux, gais et simples, pour continuer dans des teintes de plus en plus sombres pour suivre l'aggravation de la situation de la famille royale. J'ai apprécié ce côté intimiste. On se fiche ici éperdument de savoir ce que pense le peuple, ce qu'il veut, ce que fait le roi ou ses ministres. On se se préoccupe que de la reine et de ses amours, ou plutôt de son amour, incarné par la sublime Virginie Ledoyen. A travers les yeux de Sidonie, on vit cet amour, teinté de jalousie. Sidonie aimerait être à la place de la duchesse, elle ne rêve que de ça. La reine n'a pourtant d'yeux que pour sa Gabrielle. Pourtant, ce n'est pas elle qui se trouve à ses côtés lorsque tout flanche, c'est Sidonie qui attend, qui vient faire la lecture, chercher des perles, ... Certes, il ne se passe pas grand-chose en ce sens qu'il n'y a pas d'action particulière. Ce qu'on suit en réalité, c'est l'amour de la lectrice pour sa reine, amour qui la pousse à faire des choses étranges, jusqu'à la fin.

 

Et en parlant de la fin, elle a failli m'arracher une larme. Je ne suis pas fan des triangles amoureux, mais celui-là a su me bouleverser. Pour protéger sa Gabrielle, la reine demande à Sidonie de lui donner la plus belle et la plus horrible des preuves d'amour : elle lui demande de se faire passer pour Gabrielle pendan que la véritable Gabrielle se fait passer pour une servante, le temps d'un voyage, en sachant pertinemment qu'elle se fera tuer en lui et place de la duchesse si elle se faisait prendre. Léa Seydoux est bouleversante. Son personnage est tellement jeune et naïf que c'en est frustrant et rageant. Et d'ailleurs, la fin rend parfaitement détestable la Marie-Antoinette de "Les adieux à la reine". Il me reste à la fin de ce film un goût amer de rancoeur.

 

Pour le reste, il faut dire que les décors et les costumes sont magnifiques. C'en est magique. On se surprend à rêver de porter les toilettes de la reine et de ses suivantes, à arborer ces coiffures ravissantes et sophistiquées, ces maquillages simples et beaux à la fois. Quant aux plans de caméra, ils ont également parfaits. On est tantôt spectateurs, tantôt acteurs, comme par exemple lorsque Sidonie court à travers les couloirs encombrés de nobles en chemise de nuit où l'on a carrément l'impression de courir avec elle... La musique est aussi parfaite, tantôt discrète, tantôt dominante pour donner des ambiances différentes. Elle nous plonge encore mieux dans cet univers fascinant.

 

Verdict : ♥♥♥♥♥ Hormis la fin qui m'a plutôt déplue car arrivée trop tôt, je ne vois à redire sur ce film. L'absence d'action au sens propre du terme n'empêche pas d'apprécier ce chef-d'oeuvre. A voir absolument, si tant est qu'on aime ces films historiques et intimistes qui nous prennent aux trippes.

 

Et pour terminer de vous convaincre, courrez donc voir la bande-annonce !

 


 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article