Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
♫ Le petit monde de Léane B. ♫

♫ Le petit monde de Léane B. ♫

Parlons de livre de tous genres, mais aussi parfois de cinéma et de musique !

[Fiche Film] Salt

19467642.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100623_044219.jpg

Genre : Thriller, action, espionnage
Origine : Américain
Réalisateur : Phillip Noyce
Musique : James Newton Howard
Date de sortie en au cinéma : 25 août 2010
Durée : 1h41
Rating : Accord Parental

Note : ♥♥♥

Casting :
*Angelina Jolie dans le rôle de Evelyn Salt
*Liev Schreiber dans le rôle de Ted Winter
*Chiwetel Ejiofor dans le rôle de William Peabody
*Daniel Olbrychski dans le rôle d’Orlov

 

Résumé : Evelyn Salt est un brillant agent de la CIA. Accusée par un homme d’être une espionne russe, elle doit fuir. Salt brouillera toutes les pistes pour retrouver son mari et ne pas être capturée. Mais qui est vraiment Salt ?
 

Critique : Ce film est admirablement bien fait. Tout au long des minutes, on se demande qui est Salt. Là, je tire mon chapeau à Angelina Jolie et à son interprétation absolument parfaite. Elle parvient à nous garder incertain avec une aisance naturelle. Chapeau aussi au réalisateur qui a su jouer avec nos nerfs et nous laisse croire d’abord à l’innocence de Salt, puis à sa culpabilité, et ainsi de suite. Jusqu’au dernier moment, on doute. Le scénario est habilement mené. On ne s’ennuie pas une seconde. Ce n’est pas pour autant que les scènes d’action s’enchaînent sans répit. Non, l’alternance entre le calme et l’agitation est parfaite. L’intrigue est bien menée. Hormis le camion bleu qui devient rouge en deux secondes, tout semble quasi parfait. Salt est un mystère ambulant. Les premières minutes du film sont assez calmes et plantent bien le décor. On a l’impression que tout est stable, et pour autant, cet univers équilibré sombre rapidement dans la pagaille.
Le personnage de Salt est un mystère à part entière. Elle paraît rangée au départ. Mais elle fuit lorsqu’on l’accuse d’être une espionne. Est-ce parce qu’elle connaît le sort que l’on réserve aux espions ? Ou serait-ce parce qu’elle est réellement une espionne à la solde du gouvernement russe ? J’admire ici Angelina Jolie, toujours capable de nous tenir en haleine. En effet, niveau jeu d’acteur, c’est vraiment crédible. J’aime le rôle d’Orlov, le russe qui débarque au début pour incriminer Salt. On sent tout de suite qu’il y a quelque chose de louche avec ce gars. Au départ, on pense que c’est parce qu’il ment et qu’il veut faire accuser Eve, fait corroboré par l’apparente innocence de celle-ci. Mais lorsqu’on comprend l’ampleur du complot, en partie du moins, il apparaît tout de suite plus sincère. Mais… pouvait-on croire dès le départ à la culpabilité de Salt ? Non. Elle est blonde comme les blés, classe comme pas permis, elle a un mari, elle se fait tabasser par des ennemis pour protéger son pays, … Non. C’est impossible. Mais finalement… Pas tant que ça. Elle est impliquée dans ce bazar. Mais ce n’est pas de la façon qu’on croit. Elle est russe, oui. Elle est censée être une espionne russe aussi. Pourtant, elle se

retourne contre « son » camp, pour des raisons que l’on comprend sans soucis. Elle est émouvante et effrayante lorsqu’elle abat les gens sans sentiments. En fait, il y a des indices à chaque revers de situation. Elle est coupable lorsqu’elle s’enfuit, même si on croit tout d’abord qu’elle veut protéger son mari, elle est innocente quand elle sursaute lorsque part la balle dans le corps de son époux, et ainsi de suite. Chaque fois que la donne change, on a de nouveaux éléments. Je ne vais pas en dire plus car tout l’intérêt du film réside dans la question de l’identité de Salt.
Un dernier mot : coup de chapeau pour le, ou plutôt pour les coups finaux, qui sont très surprenants et crédibles tout de même.
En résumé : Salt est un film qui mérite largement d’être vu pour son aptitude à nous faire croire tout et son contraire pour au final nous surprendre avec une chute particulièrement étonnante et aussi émouvante.   

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article