Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
♫ Le petit monde de Léane B. ♫

♫ Le petit monde de Léane B. ♫

Parlons de livre de tous genres, mais aussi parfois de cinéma et de musique !

[Fiche Film] The one

69217500_af.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20020809_063150.jpg

Genre : Action, Science-fiction
Origine : Américain
Réalisateur : James Wong
Musique : Trevor Rabin
Date de sortie en au cinéma : 28 novembre 2001
Durée : 1h27
Rating : Tout public

Note : ♥♥

Casting :
*Jet Li dans le rôle de Gabriel / Yulaw
*Delroy Lindo dans le rôle de l’agent Roedecker
*Jason Statham dans le rôle de l’agent Funsch
*Carla Gugino dans le rôle de T.K / Massie Walsh
 

Résumé : Dans un futur lointain, l’univers est constitué de mondes parallèles. Yulaw, ancien agent de la Multiverse le sait. Il sait aussi que lorsque l’un de ses doubles meurt, il devient de plus en plus fort. Il devient alors hors-la-loi pour tuer tous ses doubles et devenir unique. Mais Gabe, son dernier double, n’a pas l’intention de se laisser faire.
 

Critique : Dans l’esprit commun, Jet Li c’est de l’action et surtout de la bagarre à tout va, donc ce n’est pas trop mon truc. Pourtant, j’ai beaucoup aimé ce film. L’idée de base est originale. Un certain nombre de copies d’une personne dans un certain nombre de mondes, quand une copie meurt, son énergie est dispatchée entre les copies restantes. C’est crédible. L’agent Yulaw qui prend le melon, c’est aussi très crédible. Autant de pouvoir, ça monte facilement à la tête. La façon dont il s’en sort à chaque fois est assez spectaculaire. Mais Gabe, son dernier double, s’avère plus doué que les autres. C’est logique après tout puisqu’il a la même force que Yulaw. Le combat entre les deux est magnifique. C’est un combat Jet Li vs Jet Li très intéressant. J’admire particulièrement les deux jeux qu’il a été capable d’adopter. Même lorsqu’ils portent la même tenue, on les reconnaît. Adorable attention du réalisateur : pendant le combat, même si les styles de combat sont différents, l’un des Jet Li enlève son haut. C’est plus facile à suivre pour nous du coup, surtout lorsque comme moi on est néophyte en arts martiaux.
Quelques mots sur les deux agents chargés de protéger ou d’éliminer le double. Ils sont très impliqués dans leur mission. L’agent Roedecker par exemple est prêt à tout donner pour accomplir son devoir et protéger les univers. L’agent Funsch également, mais il écoute en plus son instinct. Ainsi, il sait qu’il ne doit pas éliminer Gabe. Et il sait aussi ce qu’il doit advenir de lui par la suite.
Au niveau de l’histoire, on regrette amèrement l’absence d’approfondissement de la légende sur la personne qui parviendra à être unique. Yulaw nous apprend qu’elle pourrait devenir un dieu. Mais c’est tout. Nous n’en savons pas plus, et je trouve ça dommage. Ensuite, le détail de l’alliance était vraiment mal introduit. Gabe enlève son alliance et on a un plan de plusieurs secondes qui fixe le doigt de Gabe, avec la marque de l’alliance. Evidemment, on sait immédiatement que ce détail aura une importance à la fin et servira à reconnaître les doubles.
Ensuite, sur la fin, je regrette quand même qu’il n’y ait pas de surprise quant au vainqueur. Je n’ai rien contre les fins joyeuses, loin de là, mais j’aime bien quand on ne s’y attend pas forcément, qu’il y a un instant de doute. Et là, je n’ai pas eu ce doute. Bon, le film s’est rattrapé avec la toute fin… mais je ne vous en parlerai pas ici !
Pour conclure : The one est un film à voir. Il n’est pas complexe à comprendre et est très agréable à regarder. Les combats sont de plus très bien réalisés (on n’en attendait pas moins de Jet Li).

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article