Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
♫ Le petit monde de Léane B. ♫

♫ Le petit monde de Léane B. ♫

Parlons de livre de tous genres, mais aussi parfois de cinéma et de musique !

[Fiche Film] Yona, la légende de l'oiseau-sans-aile

Hello ! Un petit mot de commencement pour vous annoncer la mise en place d’un système de note pour les critiques ! Le fonctionnement est simple. Les films et dramas seront notés sur 5 cœurs (♥).Voilà ! Bonne lecture !  

 

19221292

 

Note : ♥♥♥♥

Résumé : Yona vit toute seule avec sa mère depuis la mort de son père. Elle passe son temps déguisée en pingouin, convaincue qu’elle finira par pouvoir voler.

Critique : Je crois que ça ira vite parce que même si j’ai vraiment beaucoup aimé ce film, il reste vraiment simple. Après tout, il n’est pas fait pour les adultes normalement. C’est un film d’animation... pour enfants ! D’où mon intérêt pour lui. Forcément. Donc. L’histoire est toute mignonne. Yona est passionnée par les pingouins. Elle porte tout le temps le déguisement offert par son papa et croit dur comme fer, malgré la méchanceté de certains, qu’elle pourra voler elle aussi. Sauf que les pingouins, ben normalement, ça ne vole pas. Et un beau jour, elle se  retrouve propulsée dans le monde des gobelins, adorables créatures menacées par l’effroyable Bougabou et son bras droit Zami. Selon les gobelins, Yona serait l’oiseau sans aile, destiné à sauver leur village de la tyrannie de Bougabou. Elle s’en défend, affirmant que ce qu’elle porte n’est qu’un déguisement. Mais la fin, on la connaît. Bien évidemment, il s’avère que c’est bien elle qui doit sauver le village.
Niveau caractère, cette petite fille est vraiment mignonne et elle semble réelle. Elle croit en quelque chose, doute aussi, pleure, rigole mais surtout, elle a un sacré caractère ! Du haut de ses quelques années, elle ose affronter l’apparemment méchant Zami et la fumée noire qui lui sort du corps quand elle le touche. Cette fumée symbolise bien évidemment le mal. Enfin arrêtons nous la pour l’histoire sinon vous n’aurez plus rien à voir.
Ce film nous emmène dans un univers enfantin particulièrement coloré et magique. On a l’impression de vivre dans cet univers avec Yona et finalement, quand elle essaie de s’envoler, on y croit ! L’atmosphère est travaillée. Le monde des gobelins, celui de Bougabou et celui des humains apparaissent crédibles dans cette ambiance acidulée. Dès que Yona arrive, il y a une touche de couleur, même dans le plus sombre des endroits. C’est extrêmement agréable. Petit détail que j’ai beaucoup apprécié : la fontaine d’émeraude du monde des humains, avec sa statue représentant les sept divinités, qui émettent des sons lorsqu’on touche l’eau comme s’il s’agissait d’un clavier. En parlant de clavier, la musique se fond dans les images, délicieusement enfantine.
Pour conclure, ce film d’animation n’est certes pas culte, mais il vaut le coup d’œil, à un moment perdu par exemple, histoire de retourner en enfance et de rêver à nouveau d’être un oiseau.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article