Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
♫ Le petit monde de Léane B. ♫

♫ Le petit monde de Léane B. ♫

Parlons de livre de tous genres, mais aussi parfois de cinéma et de musique !

[Fiche livre] Les aventures d'Alice au pays des merveilles - Lewis Caroll

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/7/6/7/9782848015767.jpg

 

Titre original : Alice in Wonderland

L'Auteur : Lewis Caroll, (de son vrai nom Charles Lutwidge Dodgson) est un romancier, essayiste, photographe et mathématicien britannique né le 27 janvier 1832 à Daresbury, dans le Cheshire et mort le 14 janvier 1898 à Guildford.

Langue originale : anglais

Date de parution : 26 novembre 1865

 

Mon avis : Alice au pays des merveilles… Que dire de ce livre ? Et bien en fait, malgré sa petite taille, il y a vraiment beaucoup à raconter. Tout d’abord, l’histoire est culte. Tout le monde connaît au moins en gros les aventures de la petite Alice et du lapin blanc, soit pour avoir vu les dizaines d’adaptation au cinéma, à la télévision ou en pièce de théâtre. D’autre part, on trouve fréquemment des allusions à ce livre complètement psychédélique dans les séries télévisées (par exemple dans la dernière saison de Charmed, épisode 1). C’est pout cette raison que j’ai finalement investi et que je me suis lancée dans sa lecture.

 

Pour rappel, Alice au pays des merveilles, c’est l’histoire d’une fillette du nom d’Alice qui se perd dans un pays imaginaire, appelé Pays des merveilles. L’auteur a imaginé cette histoire lors d’une promenade avec trois fillettes qui lui quémandaient un conte, aussi trouve-t-on fréquemment des références à ces jeunes filles, mais aussi aux amis de Lewis Caroll. Les références en pied de page sont là pour nous les expliquer et je trouve que c’est un véritable plus pour comprendre ce monde tordu.

 

Parce que oui, le pays des merveilles est un univers complètement déjanté, ou la logique est loin d’être la même qu’ailleurs et où les choses sont totalement absurdes. L’ambiance est donc particulière. On finit par se sentir aussi toqué que le chapelier, aussi décapité que les cartes. Il faut quelques pages pour s’acclimater à ce monde si particulier. En effet, on a tout d’abord l’impression que ce qu’on lit n’a ni queue ni tête et objectivement, compte tenu de la culture littéraire traditionnelle, la plupart des choses n’ont absolument aucun sens. Et c’est là ce qui m’a particulièrement régalée dans cet ouvrage. Lewis Caroll a pris un malin plaisir à détourner bon nombre de poèmes de morale britanniques et à torturer les conventions. Les chats ne sourient pas, dîtes-vous ? Foutaises ! Dans ce pays, ils en sont tous capables et le font presque tous. Ceci n’est pas une histoire conventionnelle, loin de là, c’est ce qui est d’ailleurs le grand avantage de ce livre. Les personnages sont tous étranges, et les très courts passages durant lesquels ils apparaissent nous poussent à imaginer pleins de détails supplémentaires. En somme, l’imagination du lecteur n’est pas bridée. Voilà qui change !

 

Pour résumer :

Les points positifs : L’œuvre est assez courte, à peine une centaine de pages. L’originalité est le maître mot de ce texte qui s’amuse à tout détourner, comme s’il était parfaitement normal de le faire. Les personnages ne sont pas trop détaillés. Seuls nous sont donnés quelques détails sur eux, d’un point de vue purement externe. J’avoue m’être amusée à imaginer les créatures du monde d’Alice et y avoir pris un plaisir fou ! Et finalement, il n’y a rien d’ennuyeux. Les rebondissements sont nombreux, parfois totalement incompréhensibles, parfois amenés d’une manière relativement logique, ce qui nous permet de rester captivés par l’histoire.

 

Les points négatifs : il manque quelques transitions entre certains passages qui nous donnent un peu l’impression d’être propulsés dans des endroits différents. C’est quand même déroutant.

 

En bref : Voilà un ouvrage qui fait pour moi partie des must read pour son originalité, son déroulement atypique et l’offre faite à mon imagination de divaguer à mon tour dans mon propre pays des merveilles. A lire, donc ! 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article