Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
♫ Le petit monde de Léane B. ♫

♫ Le petit monde de Léane B. ♫

Parlons de livre de tous genres, mais aussi parfois de cinéma et de musique !

[Fiche Livre] Hugo et les secrets de la mémoire - Anne-Marie Gaignard

Merci à Babelio et aux éditions Le Robert pour ce livre. 

Editions : Le robert
Date de publication
Genre : pédagogie, didactique
L'auteur : Anne-Marie Gaignard était dysorthographique lorsqu'elle était enfant. Elle a cherché des stratégie pour passer outre ses difficultés et a créé un centre de formation pour aider ceux qui ont des difficultés d'apprentissage. 

RésuméComment apprendre pour la vie..

Des trucs et astuces pour apprendre facilement et retenir durablement. Une fiction illustrée avec le personnage attachant d'Hugo, dans une nouvelle aventure et des exercices pratiques pour apprendre à apprendre et que l'école soit un plaisir !

7 chapitres pour apprendre facilement et durablement: 
1 - Une poésie
2 - Une leçon
3 - Une définition
4 - Une carte, un schéma
5 - Résumer un texte
6 - Répondre à des questions sur un texte
7 - Faire une carte mentale et réviser intelligemment

Mon avis: Cet ouvrage est plutôt étrange dans sa présentation. En effet, ce n'est ni un roman, ni un ouvrage de pédagogie ou de didactique pure. Il présente une histoire, entrecoupée de fiches méthodologiques et d'exercices d'application plus ou moins bien intégrés dans l'histoire. Le but est de permettre aux lecteurs d'adopter des méthodes efficaces pour apprendre ou traiter des données sans passer par la case leçon magistrale. Pour ceux qui ne le savent pas encore, je suis professeur des écoles. Je suis donc à l'affût de ce type d'ouvrages. Vous aurez donc mon avis d'enseignante sur le sujet. J'avais déjà entendu parler des premiers tomes d'Hugo et les rois être et avoir mais je n'avais pas eu l'occasion de les consulter, d'autant plus qu'ils s'adressaient plutôt à des CM1-CM2 alors que j'avais à cette époque une classe de CP. J'étais ravie de découvrir cette aventure d'Hugo puisqu'elle promettait des tas de choses. 

Pour ce qui est de l'histoire, il s'agit d'Hugo, un garçon qui vit dans un futur plutôt lointain dans lequel la technologie est partout. Cet enfant n'arrive pas à apprendre ses leçons, contrairement à sa soeur, et à son père. Il ressent la pression de l'école et de son i.cartable - un gadget implantés à tous les enfants jusqu'à la fin de leurs études qui sert à stocker les cours, mais aussi à faire leurs devoirs, à réviser, ... - et il en est malheureux. Un jour, il reçoit un robot scanneur en cadeau. Il s'en sert pour scanner un objet secret conservé dans le bureau de son père. Cet objet n'est autre qu'une sorte de coffre de bois, matière disparue dans le futur, qui renferme un livre, objet également devenu rarissime. Hugo ne résiste pas à l'envie de découvrir ce trésor et emprunte ce livre qui promet de lui dévoiler les secrets de l'apprentissage efficace et définitif. 

En elle-même, l'histoire est plutôt sympathique sans pour autant être transcendante. J'apprécie les efforts pour sensibiliser discrètement à l'écologie (l'eau est une denrée bien plus rare qu'elle ne l'est déjà, les arbres ne sont plus que des souvenirs, ...), mais je n'ai pas été sensible aux autres motifs. La technologie qui contrôle absolument tout semble être décriée. Or, elle s'avère parfaitement utile et sécuritaire parfois, bien que trop extrême et pesante d'autres fois. Je n'ai rien contre la critique d'une surinformatisation. Mais compte tenu du public visé, j'aurais apprécié plus d'explications à ce sujet ou alors plus de retenue afin de ne pas parasiter le propos principal. A priori, l'ouvrage s'adresse à des enfants à partir de sept ans. Cependant, la trame, le vocabulaire et la densité du texte me paraissent vraiment être un obstacle. Un enfant de CE1 ne pourra pas comprendre seul ce texte. Pour les plus grands, la lecture ne sera pas non plus aisée. Le texte me paraît trop complexe dans la mesure où il ne devrait être qu'un support servant de contexte à de la méthodologie. Là, il contient selon moi trop d'informations. Même lu par un adulte, il pourrait causer une surcharge cognitive chez les élèves les plus fragiles qui seraient donc mis en difficulté par l'histoire qui devrait normalement les aider. C'est un cercle vicieux. Le contexte futuriste fait appel à leur imagination. Ils doivent également faire des parallèles avec ce qu'ils connaissent, sans compter qu'ils doivent comprendre ce que vit ce petit Hugo et les raisons qui le poussent à faire tout ça. Et tout ça, ce n'est pas du tout facile, parole de prof ! J'ai bien peur que la plupart des enfants pour qui "ça coulera de source" ne fassent pas partie du public ayant besoin d'aide méthodologique. Pour tous ces aspects, je pense que cette histoire doit être réservée à un public plus âgé de collégiens par exemple. Voilà pour l'histoire, qui a tout de même une morale plutôt bonne, soulignons-le. 

Passons maintenant au principal : la promesse faite par l'auteur d'aider à apprendre définitivement. De ce côté-là, je suis plutôt mitigée. Tout d'abord, les fiches, matérialisées par des pages de couleur bleue, sont incluses dans l'histoire comme si tout à coup le lecteur devenait Hugo et devait apprendre à sa place. Ce changement de point de vue est quelque peu déroutant au départ même si j'ai rapidement su en faire abstraction. SI au départ elles se fondent dans les aventures d'Hugo, les fiches finissent ensuite par avoir l'air "posées là", comme si on n'avait pas vraiment pu trouver où les classer. L'histoire étant censée servir de support ludique à l'apprentissage, c'est plutôt gênant. Pour ce qui est de la présentation de ces fiches, c'est réussi. Leur couleur est différente des pages d'histoire, l'espace est toujours délimité de la même façon par une marge à l'intérieur de laquelle sont écrites des notes (reports et niveau des élèves concernés), chaque nouvelle étape est matérialisée par une flèche et illustrée par un exemple dès que possible. D'un point de vue général, j'ai un problème avec les niveaux préconisés par l'auteur. Le livre a vocation à être utilisé par l'enfant dans le cadre privé. Il est donc censé l'utiliser en relative autonomie. Or la plupart des tâches sont trop complexes pour être réalisées ainsi, surtout par des enfants ayant des difficultés de mémorisation. L'enfant se retrouve à devoir assumer seul la tâche de lire la consigne, de la comprendre et de l'appliquer sur un tout autre support (un cahier par exemple). Cela n'en a pas l'air, mais cela fait beaucoup pour un élève de CE1 par exemple. De ce côté-là, il aurait été judicieux de proposer de se faire aider par un aîné plutôt que d'essayer de tout faire seul.

Je vais donc faire abstraction des niveaux conseillés pour pouvoir me concentrer sur le fond de ces fiches.

Apprendre une poésie morceau par morceau en respectant les besoins naturels de faire des pauses plutôt que la versification et en associant des images ou des mimes aux paroles est très astucieux et efficace. La nécessité de s'arrêter toutes les 7 pauses précisément ne me paraît pas si impérieuse, d'autant plus que c'est déjà un grand nombre, mais je veux bien croire que 7 soit un nombre particulier pour la mémoire. Après tout, je ne suis pas spécialiste en la matière. 

La fiche 7 cases pour mémoriser une leçon est également un bon moyen de synthétiser et donc de retenir. L'exemple donné est d'ailleurs pertinent. 

La fiche concernant l'apprentissage du schéma ou de la carte est en revanche carrément trop longue et assez floue. J'ai moi-même eu du mal à comprendre comment faire... Peut-être aurait-il été plus adapté de montrer tout d'abord le résultat avant d'expliquer en détail le fonctionnement de la mémoire et d'entrer dans le pourquoi du comment de l'horloge. 11 pages pour une seule méthode, c'est vraiment trop, d'autant plus qu'il y a encore une fois beaucoup de texte explicatif. Je me suis perdue du haut de mon Master Enseignement, aussi j'imagine qu'un enfant d'école élémentaire aura du mal à se concentrer sur une si longue durée. Parfois, il vaut mieux ne pas expliquer trop les choses et aller plus vite au but. Un moyen mnémotechnique prend parfois quelques secondes à trouver tandis que la méthode proposée demande une grande concentration et beaucoup de temps. 

La fiche 4, pour fabriquer la fleur mémoire, n'a pas sa place en plein milieu de l'ouvrage. Elle est comme un cheveu sur la soupe. Fabriquée au tout début et ritualisée au cours de chaque fiche, ou alors ajoutée comme un outil non obligatoire à la fin, elle aurait trouvé un véritable sens. Là, elle s'ajoute à des tâches déjà particulièrement complexes, ce qui peut causer une surcharge chez les élèves. 

La fiche pour apprendre à résumer un texte est certes longue mais elle n'en est pas moins bien faite. Partager le texte en pavé de même taille puis écrire simplement quelques mots importants selon l'enfant, c'est vraiment un très bon moyen de se simplifier la tâche. Il ne reste ensuite qu'à rassembler les mots pour former des phrases et le tour est joué ! J'avoue que cette fiche est ma préférée ! 

La fiche concernant les réponses aux questions d'un texte est également très intéressante. Le QQOQC (Qui, quand, où, pourquoi et comment) permet d'accéder à la compréhension plus facilement. Tout est bien explicité, et c'est facilement transposable à tous les textes. Petit bémol sur la présentation : le texte qui sert d'exemple se trouve au recto des réponses aux questions. Les mettre face à face aurait évité au lecteur qui voudrait comparer le texte et les réponses apportées de devoir tourner la page. Mais ceci n'est qu'un détail largement pardonné avec la transposition extraordinaire proposée par l'auteur. Celle-ci propose en effet d'utiliser ce raisonnement pour toutes les questions de synthèse (que connaissez-vous de la préhistoire, ...). Au final, cela complète la fiche avec les 7 cases pour mémoriser une leçon. 

La dernière fiche relative à la carte mentale me paraît quant à elle absolument inaccessible en autonomie. Elle demande des capacités d'organisation que nombre d'enfants ayant des difficultés de mémorisation n'ont pas. Moi-même je me suis retrouvée bien embêtée en essayant de respecter les consignes. Il faudrait que l'enfant ait déjà les noms des catégories pour pouvoir y ranger les idées, ce qui reste tout de même une tâche épineuse. 

L'ouvrage contient également quelques exercices d'application visant à permettre aux enfants d'immédiatement appliquer ce qu'ils ont découvert à un autre sujet. Le principe est vraiment bien, sauf qu'il faut parfois décalquer le support pour pouvoir s'en servir sans avoir à gribouiller le livre, ou le photocopier. Qui plus est, il n'y a pas toujours de correction. L'enfant n'a donc pas de moyen autre qu'un adulte référent pour s'assurer de sa compréhension de la méthodologie. C'est dommage car tous les enfants n'ont pas la possibilité d'avoir un adulte pour valider ou invalider leur résultat et surtout pour leur expliquer leurs erreurs et les aider à les comprendre et à les corriger. 

Pour ce qui est d'utiliser le livre en autonomie lorsqu'on est un élève d'école élémentaire, c'est selon moi hors de question, à moins d'être un CM2 très débrouillard. Avec l'aide d'un adulte, cela devient relativement abordable, même si cela prive les élèves dont les parents n'ont pas ou peu fait d'études de la chance d'utiliser des outils performants. Dans le cadre privé, ce livre semble plutôt convenir à des grands capables d'un plus grand recul. Cependant, il y a de nombreuses pistes dans cette méthode pour nous, les enseignants. Dès la rentrée, je ne manquerai pas d'utiliser certaines choses en classe pour aider mes élèves à organiser leurs pensées et à apprendre plus facilement. Cependant, ce seront des actions collectives. Nous choisirons des illustrations pour les passages d'une poésie, nous analyserons chaque texte grâce aux QQOQC et peut-être ferons-nous des affiches référentes selon la méthode des sept cases pour aider à la mémorisation des leçons très importantes. 

Verdict : ♥♥ Un bilan mitigé. La promesse était magnifique mais n'a malheureusement pas été totalement tenue à mes yeux. Le principe d'une histoire pour supporter les apprentissages m'a tout de suite séduite mais le texte est trop complexe pour jouer son rôle correctement. Les fiches ne sont pas toujours intégrées à l'histoire. Certaines choses sont beaucoup trop détaillées et on se noie sous des données inutiles mais d'autres sont parfaitement bien expliquées. Le livre s'adresse plutôt à des professionnels de l'enseignement ou à des collégiens, voire des lycéens qu'à des écoliers. Il contient tout de même de bonnes choses utilisables en grand groupe ou avec l'aide d'un adulte.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Laret 08/08/2016 07:45

Cela me semble être intéressant et sympathique....De "notre temps", ce genre de livre n'existait pas! On aurait pourtant bien aimé...Mais , à l'heure actuelle, cela a t'il du succès auprès des enfants?? Bonne journée, Jean-Pierre

LilyGivrée 08/08/2016 13:59

Oui ! Les enfants préfèrent toujours apprendre en s'amusant. Généralement, c'est plutôt efficace ! Bonne jounée.